Le fondateur de Photoways risque de quitter la France dans les 2 ans

En plein milieu de ses voeux de fin d’année, Michel de Guilhermier précise qu’il risque de quitter la France dans les 2 ans. Les commentaires fusent déjà…qui ont l’air d’aller dans son sens…

Il vous faudra aussi une santé de fer pour supporter la campagne
présidentielle et les sirènes du Petit et de la Madonne ! Moi, ce qui
se passe en France, ça me donne presque envie de partir m’exiler aux
US, et ce ne sera pas pour des raisons fiscales ! Entre la taille du
marché et surtout l’état d’esprit ambiant, je sens que je risque de passer outre atlantique dans les 2 ans...

Related Post

2 Comments

  1. Je trouve qu’il a raison (il en a les moyens) … le marché français reste désespérement petit et pas très actif contrairement aux autres pays Anglo-saxons. Ici dès qu’on lance quelque chose lesg nes se posent la seule question stupide du moment : “d’où vient l’argent qu’il utilise et d’où vient ce mec ?” ….

  2. C’est certain, cela est tentant. Mais pour être allé plusieurs fois (en séjour) aux Etats-Unis, je n’ai pas vraiment accroché durablement à cet d’esprit du changement permanent, de la consommation reine, sans histoire profonde. Ca semble un truisme de le souligner ici, après ces paroles d’un entrepreneur désirant prendre le large pour des raisons sans doute fondées, mais il faut aussi penser son business et soi au travail là-bas, sur le long terme.
    Petit billet que j’ai publié sur mon blog, en rapport; les commentaires sont très pertinents > http://blogs.zdnet.fr/index.php/2006/12/19/la-france-ses-ingenieurs-ses-facs-et-la-fuite-des-cerveaux/

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.