Parce que c’est ça la bonne question à poser 🙂 !

IE7 , ça peut être bien mais est ce que les fanas de Firefox ont basculé à cette nouvelle version ?

Je crois avoir lu que l’on ne peut pas avoir IE6 ET IE7 sur une meme machine. Vous confirmez ?

A vous !

Mise à jour: Les commentaires déjà déposés sont très intéressants (à lire ici). On y apprendre grâce à Stéphane, comment avoir IE6 et IE7 sur une meme machine simplement en renommant iexplore.exe en iexploreold.exe avant l’installation d’IE7. Je viens d’essayer , ça marche impeccablement bien !

Remise à jour : Non non, la solution de Stéphane ne fonctionne pas ! SLIxx nous propose de télécharger une version “standalone” d’IE6….(à voir ici)

Kwa nous donne aussi en détail les raisons de son passage à IE7.

Related Post

60 thoughts on “Qui est passé à IE7 et a abandonné Firefox ?

  1. j’ai installé ie7 et il a remplacé ie6 (je ne m’y attendais pas). Peut etre qu’on peut installer les 2, j’ai pas cherché à réinstaller ie6 pour le moment.

    Sinon, à premiere vue je me suis dis “wow, je pourrais presque utiliser ie7, ca a l’air joli, pratique…”. Puis 5 minutes plus tard je me suis rappelé toutes les fonctionnalités en plus sur mon firefox grâce aux extensions. C’est à ce niveau qu’ie7 ne rattrapera pas firefox. Mais à la limite, juste pour surfer sur le web, ie7 est pas si mal…

  2. J’aurai besoin de faire cohabiter IE6 et IE7 et j’espère qu’il y en a la possibilité.

  3. Oui c’est possible avant l’install il faut renommer iexplore.exe en iexploreold.exe. Il faudra cliquer sur ce fichier pour lancer IE6.
    J’ai tout ça sur mes deux ordis c’est à dire IE 6, IE 7, firefox 2 ma conclusion que le meilleur reste Maxthon.

  4. Je confirme qu’on ne peut avoir IE 6 et IE 7 sur une même machine. L’installation est une mise à jour, et non l’ajout d’un nouveau logiciel.

    Quant à mon utilisation d’IE et Firefox, depuis que j’ai réinstalle mon OS, il y a quelques mois, j’ai réinstallé IE 7, mais j’ai totalement occulté Firefox. Certes, je vais bien réinstaller un jour Firefox, mais… dans le seul but de vérifier la mise en page des sites web que je maintiens. En effet, IE 7 me semble très largement supérieur à ce que j’ai vu par ailleurs, et, contrairement à FF 1.5 (je n’ai pas encore essayé FF 2 Beta), propose une gestion des onglets tout à fait canvainquante et pratique (à savoir intégrant la possibilité de réorganiser les onglets par glisser-lâcher, ou bien encore celle d’afficher l’ensemble des pages web ouvertes dans les divers onglets sous forme entièrement graphique).

    Une autre fonctionnalité que j’adore sous IE 7 : celle de zoomer une page en simple un clic. Jusqu’ici, les navigateurs permettaient de redéfinir la taille de la police de caractères (à condition que cette taille ne soit pas définie “en dur” en pixels), ce qui engendrait certains artéfacts visuels dans la mise en page. Bref, c’était pour ainsi dire inexploitable, quel que soit le navigateur. IE 7 intègre dans le coin inférieur droit un bouton de zoom, permettant en un clic de passer de 100 % à 125 %, puis 150 %, et de nouveau 100 % de la taille d’origine de la page. Cette option zoome l’ensemble de la page, à savoir y compris aussi les images, de manière plutôt propre (quelques rares artéfacts visuels subsistent).

    Enfin, une fonctionnalité qui m’a séduite dès le début, et qui m’a fait abandonner Firefox : IE 7 supporte la technologie Microsoft ClearType qui donne l’illusion de tripler la résolution horizontale d’un écran TFT dans le rendu des fontes :

    http://www.microsoft.com/typography/ClearTypeInfo.mspx

    Par ailleurs, je ne suis pas contre quelques plus non négligeables, comme l’anti-popup intégré particulièrement efficace (enfin… jusqu’à ce que les sites qui comptent sur ce genre de procédés trouvent la parade), l’anti-phishing en standard (l’utilisateur est prévenu des sites douteux) ou encore le blocage par défaut des sites dont le certificat HTTPS ne correspond pas au site ou qu’il n’est pas certifié par une entité de confiance (un message d’avertissement apparaît, il suffit alors de cliquer sur un lien pour passer outre l’avertissement, si l’on juge que l’alerte n’est pas justifiée — le problème se pose sur l’accès à Google AdSense depuis Google.fr à la place de Google.com par exemple).

  5. La réorganisation des onglets par gliser-déposé est sur FF 1.5. Et pour afficher les onglets sous forme de vignettes il y a l’extension foxpose.

    Pour le cleartype j’ai aussi été impressioné au début, mais en fait à la longue je trouve que les caractères sont moins lisibles, comme floutés. Plus beau mais moins lisible.

  6. Merci Stéphane, ta technique de renommer iexplore.exe en iexploreold.exe fonctionne parfaitement. Je ne sais pas pourquoi tu envoies l’autre lien par contre.

    J’ai donc bien IE6 et IE7 sur mon PC.

    Kwa, merci pour ce long compte rendu très clair. Comme le dit Jerome, toutes ces fonctions sont dispos via des extensions firefox sans aucun probleme par contre.

    A part Cleartype que j’utilisais déjà sous Windows XP mais bon, passer à un nouveau navigateur pour Cleartype… 🙂

    Bon ben on va attendre les prochaines semaines pour voir les nouvelles extensions qui seront dispo sous IE7.

    Merci à tous

  7. Jeremi, la Vrai question c est plutot qui utilisera encore firefox sous Vista.
    IE 7 est sympa sous XP, mais c est une tuerie sous Vita.
    J etais à 50/50 sur XP, je suis à 90/10 pour IE7 sous Vista.
    mais nos équipes US travaillent avec la mozilla foundation sur un firefox vista-friendly.

  8. Eh eh…Julien, je connais beaucoup de gens qui parlaient comme toi en travaillant chez MS et qui changent de casquette en quittant la boite 🙂

    Franchement, j’ai fait un peu le tour d’IE7, à mon avis, ça cartonnera car ça suffira LARGEMENT à 90% de la population mondiale.

  9. Pour être franc avec tous ces sites développés en Ajax le navigateur que je garderai sera celui qui utilsera le moins de ressources machine (cpu/mémoire). Pour l’instant quand on charge sa page Netvibes par exemple et qu’on la laisse pour voir si Jeremie a rajouté une note mes ordis sont très sollicités en tout cas plus que d’habitude.

    Stéphane

    P.S : Sinon pour le lien j’avais mis au cas le renommage ne marchait pas chez Kwa et/ou chez les autres.

  10. J’ai installé IE7 sans avoir renommé iexplore.exe

    Existe un moyen rapide d’avoir IE6 en plus ?

    Quelqu’un pourrait uploader le vieux iexplore.exe sur Internet ?

  11. L’un des points négatifs qui m’a totalement bloqué au niveau des onglets de FF 1.5 était que la fermeture des onglets se faisait loin, très loin de l’onglet concerné (totalement à droite de la fenêtre), alors que dans IE 7, le bouton de fermeture de chaque onglet se trouve directement intégré dans l’onglet. Pour ce qui est du déplacement des onglets par glisser-lâcher, je viens d’installer FF 1.5 et je confirme, ça y est aussi.

    Pour la cohabitation de IE 6 et 7, visiblement, donc, il y a une astuce de Sioux pour que ce soit possible. Autant pour moi, sur ce point-là aussi. (Décidément, j’ai tout faux, aujourd’hui ! 😉 )

  12. Bon, d’accord, il est possible de transformer FF à sa guise. C’est facile, il suffit de savoir faire du JavaScript et de lire la doc. Mais dans ce cas, certains petits malins pourront toujours dire qu’en ajoutant le plug-in (!!!) Maxthon à IE… Comment ça, je suis de mauvaise foi ? 😉

  13. J’ai installé I.E. 7 en renommant au préalable I.E. 6. Les 2 cohabitent mais quand je veux lancer un site dans I.E. 6, il s’ouvre dans… Firefox !

  14. Salut

    Moi aussi j’ai installé IE7 mais c’était juste pour remplacer par IE6 car je ne l’utilise que pour faire les Windows Update !
    Sinon Firefox reste toujours le meilleur moyen de surfer sur le web.

  15. heureusement que l’extension IEview pour Firefox me permet de lancer le site désiré dans IE 6 😉

  16. J’ai installé il y a quelques mois de cela la beta version d’IE 7 et le probleme c’est que ce qui m’ sauté aux yeux immédiatement c’est qu’il s’agissait d’une copie de firefox. Bon pourquoi pas tout le monde fait cela. Le probleme c’est que le temps de chargement d’ie 7 m’a semblé plus long que firefox. L’ergonomie a été trop changée à mon gout par rapport à ie6, me déroutant plus qu’autre chose et ne me poussant pas du tout à creuser. Bref je suis tres vite retourné sous firefox. Autre probleme depuis cette installation les videos en streaming (type zapping sur c+ ou c dans l’air sur le site web) ne fonctionnent plus. Le windows media player se lance mais aucune video n’apparait. J’ai bien essayé de désinstaller, surinstaller sous installer, rien ne fonctionne.

  17. Suite de la cohabitation IE 6 / IE 7… Lorsque je lance IE 6 via IE view dans FF… IE 6 s’ouvre bien mais utilise le moteur HTML d’IE 7.
    Je viens de tester avec un bug qui n’apparait que dans IE 6.
    Bref c’est du IE 7 avec l’interface du 6 -> aucun intérêt pour du test :-/

  18. “”Franchement, j’ai fait un peu le tour d’IE7, à mon avis, ça cartonnera car ça suffira LARGEMENT à 90% de la population mondiale.””

    IE 6 suffit déjà largement à 90% de la population, pourtant Firefox n’arrête pas de grapiller des parts de marché 😉

    IE7/ FF 2.0 pas le même combat. IE7 va être multi-buggué comme d’habitude, il ne propose que ce que Firefox propose depuis longtemps (p-e pas d’office mais via plug-ins), IE7 ne respecte toujours pas les standards web en partie édicté par… Microsoft (notamment sur les standards CSS 2) pour moi ça veux tout dire. Dire que Maxhton est super-délire mieux que tous est en partie vrai seulement, il n’est en fait qu’une surcouche d’IE à quelques fonctionnalités prêt (qui font la différence par rapport à IE j’en conviens). IE bouffe aussi trop de ressource ne serait-ce qu’en affichage.

    Après bien entendu pour tout développeur de site il faut avoir les 2 (enfin les 4 si on compte FF 1.5 / 2.0 et IE 6 et 7).

    L’autre gros avantage de FF est qu’il est très évolutif et souple par rapport à IE. On présente souvent els nouveautés de IE comme importante (gère les PNG, gère bien les flux RSS, etc…) mais ce sont les minima pour un navigateur de nos jours, d’autres le font depuis des mois/années.

    Pour moi pas de question en tous cas je continuerai à tout développer pour et sous FF et je n’utiliserai les IE que de manière à vérifier les compatibilités 😉

  19. [mode troll on]

    Kargai, les “standard du web” n’en sont pas vraiment. Depuis le tout début du web, c’était le leader sur le marché qui _imposait_ _son_ “standard”. Netscape l’a très bien réussi avec le JavaScript, notamment. Microsoft a été moins bon, car arrivé beaucoup trop tard en course.

    Personnellement, en tant que surfeur, je me moque bien des prétendus “standards”. D’ailleurs, Flash n’a rien de standard et c’est sans nul doute la meilleure chose qui ait pu arriver au web depuis des années. Aujourd’hui, Flash est sans doute le moyen le plus sûr de réaliser des applications compatibles entre les navigateurs, y compris pour téléphones portables, alors les standards, hein, on s’en moque comme de l’an 40…

    Quant à la ridicule légende comme quoi les logiciels “open source” sont moins bogués que les autres (FF y compris), elle est plus un fantasme d’illuminé qu’autre chose. Il suffit pour s’en convaincre de lire les rapports de sécurité des labos informatiques indépendants… En tant qu’informaticien, je n’ai jamais vu de logiciel exempt de bug, et rarement vu les logiciels aussi scrutés à la loupe que ceux de Microsoft… pourtant, ce ne sont pas les plus bogués, loin de là !

    [mode troll off, quoi que, rien que le titre de l’article est une invitation au troll…]

  20. En réponse à Kwa: pour le Flash, je suis bien obligé de me placer en biais: je trouve cette technologie difficile à maintenir pour un site dont le contenu évolue couramment. C’est bien pour des sites relativement statiques (port-folio d’artiste, site web d’une entreprise…), mais dès qu’on touche à l’ActiveScript et que l’on a un site un brin imposant, Flash est loin d’être une super solution sur le long-terme… D’où le problème des standards, pour ne pas avoir à trop se casser la tête. Bien sûr, tout cela c’est en tant que développeur…

    Après en tant que surfeur, je n’aime pas le flash: chacun fait son site et sa navigation à sa sauce, certains sont bien faits mais ils sont si rares… La plupart ne retombent pas sur des fondamentaux genre, pas de liens “Précédent”, une animation de 10s à chaque transition… Et je trouve ça très pénible.

    Just my two cents…

  21. Bonjour,
    @kwa: je trouve dommage qu’un apprenti webmaster (comme tu te définis 😉 ) crache sur les standards comme tu le fais. Les standards sont l’avenir d’internet. Sans standard, point d’interopérabitlité, les standards sont les gardes-fous de notre métier. Dire qu’on s’en fout comme de l’an 40, revient à dire que ton code date, grosso modo, de la même époque. J’attends de voir tes oeuvres sur un site e-commerce sous Flash avec les multiples échanges (XML ou autres… standards de préférence) qui s’organisent autour d’un tel projet. Le web 0.1 est terminé, les gif animés et autres joyeusetés du même acabit sont largement dépassés, le Flash est bien mais n’est qu’un ajout décoratif sur un site.
    Renier les standards revient à nier l’évolution normal d’internet et refuser sa maturité.

    Ton troll a fonctionné 😉
    no hard feelings !

  22. @Nuilok & David : Les standards sont l’avenir du web ? L’Histoire montre l’inverse. D’abord, certaines sociétés ont proposé des extensions au HTML et autres “standards” qui, elles, n’étaient pas standard. Ensuite, ces extensions ont été standardisées. Le standard n’est qu’un moyen de définir de manière plus ou moins concertée un état de fait déjà établi et imposé par le leader du moment en espérant ainsi pérenniser cette situation et de la rendre indépendante du leader, d’autant plus que ce leader peut connaître des hauts et des bas, l’exemple de Netscape est assez frappant.

    Oui, je suis webmaster et en tant que tel, le respect des standards ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse en revanche, c’est de fournir au visiteur un contenu qui correspond à ses intérêts ou à ses attentes. L’utilisation ou non des standards du web n’est qu’un moyen comme un autre.

    Quant je prends un taxi, un bus, un train ou un avion, je me moque totalement de savoir si le carburant utilisé est standardisé ou non. Ce qui m’intéresse, c’est d’atteindre une destination depuis une origine données. Alors certes, le fait que le carburant utilisé soit standardisé peut être un _moyen_ de me garantir ma propre sécurité, qui elle-même est un _moyen_ de me faire atteindre un objectif, celui de joindre deux points géographiquement distants.

    Il en va de même sur le web : si je mets la charrue avant les boeufs et que mon site respecte à 100 % le CSS 3 en cours de standardisation, ou encore le CSS 2, ou du (X)HTML “propre” et j’en passe, ou que j’agrémente mon site de GIF animés, de PNG translucides ou autres joyeusetés “standard”, si je ne suis pas en mesure de délivrer à l’Internaute ce qu’il désire, j’aurai perdu mon temps. En revanche, si je lui propose un site qui respecte 0 % des standards, mais qui le satisfait à 100 %, j’en serai beaucoup, beaucoup plus satisfait.

    Le fait de respecter les standards du web est-il réellement un gage d’interopérabilité ? Je crains que ce ne soit qu’une illusion.

    Pour cela, il suffit de voir la réalité en face : aucun des principaux navigateurs Internet ne respecte les standards actuels (je précise bien “actuels”, car ceux-ci évoluent dans le temps). Le principal navigateur du moment, IE 6, est particulièrement peu respectueux des “standards” établis. (D’ailleurs, à ma connaissance, le GIF ou le PNG ne sont pas des formats “standardisés” par un quelconque comité de standardisation, d’autant plus que le GIF est un format propriétaire à l’origine, d’où mes guillemets à “standards”.) Des fonctionnalités aussi basiques que la marge définie dans le CSS sont interprétés différemment dans IE 6 et dans Firefox 1.x, les deux navigateurs dominants actuellement. Que l’un soit standard et que l’autre ne le soit pas ne me semble que très secondaire : il faut réaliser des sites compatibles avec chacun.

    D’ailleurs, c’est bien pour préserver la compatibilité avec l’existant que Microsoft limite ses changements. Ils ont beau constater un irrespect des standards en matière de CSS notamment, ils n’en ont pas moins pour mission, avec le nouveau IE 7, de respecter l’utilisateur avant tout, avant de respecter les standards. L’immense majorité des sites web sont compatibles avec les défauts actuels des navigateurs. Corriger ces défauts, c’est prendre le risque de ne plus être compatible avec l’existant. Est-ce réellement ce que nous souhaitons que de rendre l’expérience de la navigation pénible, sous prétexte d’être compatible avec ce que certains ont déclaré être la “bonne” marche à suivre ?

  23. Je n’ai jamais dit que les standards étaient l’avenir du web, ta réponse va essentiellement à David: mon message était essentiellement centré sur ton encensement du Flash (“c’est sans nul doute la meilleure chose qui ait pu arriver au web depuis des années”) que je trouve excessivement peu pratique à maintenir dès qu’un projet déborde au-delà de l’événementiel ou du court-terme.

    Sur le reste nous sommes d’accords: les standards évoluent, leur implémentation également et les développements qui codent en CSS3 se font du mal inutilement. Mais je crois bien n’avoir jamais dit le contraire… Non?

    “Le fait de respecter les standards du web est-il réellement un gage d’interopérabilité ? Je crains que ce ne soit qu’une illusion.”

    Ça dépend. Si on code en se limitant au dénominateur commun des standards respectés par les principaux navigateurs du marché c’est un gain de temps non négligeable. D’autant qu’on a beau cracher sur IE6, il en respecte tout de même suffisamment pour pouvoir travailler un minimum proprement. En revanche, dès qu’on veut faire des choses un tant soit peu avancées, eh bien malheureusement il faut prévoir des conditions prenant en compte IE, Firefox, Opera ou que sais-je en fonction de sa cible.

    Pour éclaircir un peu mon point de vue, le respect des standards m’intéresse en tant que développeur parce que ça peut me faire gagner du temps. Et c’est un fait, nous sommes à mille lieues de la situation que nous connaissions du temps de Netscape 4.7.

    Pour revenir sur l’autre partie du sujet, oui, tous les logiciels comportent des anomalies, mais après, tout dépend de la fenêtre d’ouverture des utilisateurs suite à l’exploitation de ces dernières. Et là, quand bien même IE n’est pas le plus buggé, c’est celui qui remporte la palme (une source que tu dois sans doute connaître: http://minilien.com/?JsZKw6S13F) en terme de durée d’exposition. Le modèle opensource permet une certaine réactivité de la communauté. Pas toujours mais dans le cas de Firefox, si.

    Les trolls c’est bon, mangeons-en 🙂

  24. @Nuilok : Le Flash est aujourd’hui le moyen le plus aisé de partager de la vidéo en ligne ou de produire un contenu animé à peu de frais (de bande passante), qu’il soit interactif ou non.

    Sans le Flash, des sites tels que YouTube.com n’auraient sans doute pas eu le succès qu’ils ont actuellement. Or, en dehors des vidéos qui ont fait le succès de ce site, ainsi que des sites similaires, YouTube.com est essentiellement fait à base de (X)HTML et de CSS2. Cela montre bien qu’il est possible de réaliser un site web utilisant une technologie Flash sans pour autant faire un site exclusivement réalisé en Flash. Tout comme toi, je suis très critique à l’égard des sites entièrement réalisés en Flash.

    Enfin, pour ce qui est des anomalies logicielles des navigateurs Internet, le document “Symantec Internet Security Threat Report (Trends for January 06 – June 06)” que tu donnes en lien (et que je découvre, merci) indique des informations que beaucoup semblent ignorer :

    “Microsoft Internet Explorer was the most
    frequently targeted Web browser, accounting
    for 47% of all Web browser attacks.

    “[…]

    Mozilla browsers had the most vulnerabilities, 47,
    compared to 38 in Microsoft Internet Explorer.”

    (Si on continue avec nos trolls, ce post va finir comme le plus commenté du blog Jeremie ! A partir de combien d’interventions vérifierons-nous la fameuse loi Godwin ? 😉 )

  25. La pétition Anti Foot a atteint près de 500 commentaires….vous pouvez continuer longtemps avant de dépasser le record 🙂

  26. @kwa : c’est vraiment dommage !
    Tu cites, à juste titre, l’exemple de l’avion (taxi, voiture…) mais j’ai plus l’impression qu’il argue en faveur du respect des standards que l’inverse. Par exemple, le sans- plomb 95 ou 98 respecte les standards sous peine de voir les véhicules utilisant ce carburant tomber en panne.
    Tu privilégies donc le résultat visuel aux respects des standards, je pense que c’est une erreur. Il est largement possible de faire du beau, visible par tous, en respectant les standards et facilement “maintenable”. Par contre, oui, cela est un peu plus fastidieux et demande une charge de travail que beaucoup se refuse à assumer. Que ceux-la continuent leur soupe, l’avenir s’occupera d’eux. On ne peut s’appuyer sur n’importe quoi pour avancer. Internet est encore jeune et si tout le monde y va de son bout de code irrespectueux, tout sympa qu’il puisse être, cela va vite devenir l’anarchie…
    Le fait que les navigateurs soient permissifs est juste là pour palier les errances des quelques cro-magnons.

    Ne pas respecter les standards, c’est rendre son site invisible à une frange non négligeable des internautes : ceux qui utilisent des navigateurs plus respectueux que d’autres, les personnes handicapés (Accesiweb)…

    L’accessibilité et l’utilisabilité des applications (web ou autres) est une réalité, voici quelques liens pour s’en rendre compte et s’ouvrir les yeux :

    http://ec.europa.eu/ipg/rule7/rule7_guide_fr.htm
    http://openweb.eu.org/articles/accessibilite_numerique_pourquoi/
    http://www.braillenet.org/accessibilite/recommandations/pourquoi.htm
    http://www.temesis.com/publications/articles/
    http://blog.alsacreations.com/2004/06/28/33-principes-fondamentaux

    Journée Mondiale de l’Utilisabilité :
    http://www.fing.org/jsp/fiche_actualite.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=1161093188668&LANGUE=0&RH=Interfaces

    bon, j’arrête 🙂

    PS: GIF est effectivement une norme propriétaire qui tend à disparaître au profit de PNG qui lui est normalisé par l’ISO (ISO/CEI 15948:2004).

    rePS: Flash est une bonne solution dans certains cas, XHTML dans d’autres, HTML dans d’autres encore mais on ne peut pas tout mélanger sous prétexte de faire du beau et rien que ça.

  27. @kwa: encore une fois, nous sommes d’accord sur le Flash: comme beaucoup de technologies, c’est utile quand c’est utilisé de façon pertinente et c’est effectivement le cas de YouTube (mais bon, en même temps moi le domaine de la vidéo me laisse relativement de marbre et je ne fréquente pas YouTube et consorts). C’est comme l’Ajax: avec parcimonie c’est bien, mais sinon ça devient lourd pour le client, inhabituel pour l’utilisateur et surtout super pénible à maintenir et à faire évoluer… (sans compter le debuggage qui est déjà pénible dans le domaine du web alors hein…). Un bon développeur est un développeur paresseux: je cultive la paresse, avec un peu de chance, le côté “bon” viendra peut-être un jour 😉

    Le rapport de Symantec est entre autre intéressant pour le passage que tu mets en relief: il rappelle aux gens que l’essentiel des attaques cible encore le plus gros navigateur du marché, mais que les autres ne sont malgré tout pas en reste. Il indique aussi et ça c’est beaucoup plus rare, que la fenêtre d’exposition d’IE est beaucoup plus élevée que celui de ses confrères. Dans mon esprit, un logiciel est moins buggé (du point de vue de la sécurité) si ses développeurs réagissent rapidement aux failles identifiées et je pense que beaucoup de fanatiques de Firefox font l’abus de langage: firefox est corrigé rapidement, dans IE, certaines failles, sont exploitées depuis près de deux ans sans que l’éditeur n’aie jamais rien fait… Néanmoins, Microsoft s’est énormément amélioré durant l’an passé et je pense qu’avec IE7, ils continueront sur la même voie et repartiront sur le bon pied en ne perdant pas de temps sur IE6.

    Par contre, sur la question de la cohabitation, j’ai essayé la technique de renommer iexplore avant l’installation d’IE7 et rien à faire: j’ai le même problème que l’un des posteurs ci-dessus, dès que j’essaye d’ouvrir une page avec IE6, il ouvre firefox pour m’afficher la page. Gênant n’est-ce pas? Si quelqu’un a trouvé une solution…

  28. Pour revenir à la Mise à jour du billet 😉 et après avoir vérifié et confirmé que “simplement” modifer le nom de l’exécutable d’IE6 ne pourrait donner satisfaction car c’est bien le moteur d’IE7 qui tourne sous un habillage IE6, je vous propose plus d’utiliser une version standalone d’IE6 que vous pourrez trouver par exemple ici :

    http://browsers.evolt.org/download.php?/ie/32bit/standalone/ie6eolas_nt.zip

    ou tout simplement d’utiliser la méthode prévu par Microsoft lui même – voir la question 4 du support d’IE7 :

    http://www.microsoft.com/windows/ie/support/default.mspx

    Il semble toutefois que cette dernière option émule une version dégradée d’IE6, le javascript par exemple ne semble pas se comporter réellement de la même façon que sur une “vraie” version d’IE6

    En tout cas ca permet de faire cohabiter les deux et par conséquent de continuer à tester.

    Pour ma part je suis plutot Firefox/Flock sous Mac mais mes clients et 80% de la population sont encore sous IE et croyez moi pas forcément encore tous sous la version 6 …. alors la 7 🙂

  29. Même pas téléchargé IE7… je reste absolument fidèle à firefox et j’utilise ff2

  30. SLIxx, la “méthode prévu[e] par Microsoft lui-même” à laquelle tu fais référence ne consiste pas à faire cohabiter IE 6 et 7 sur une même machine, mais à utiliser IE 7 déguisé en IE 6 par la seule chaîne d’identification du navigateur (“UserAgent”) qui est envoyée aux sites web consultés.

  31. En règle générale et pour respecter l’ensemble des internautes, nous développons les applications web pour qu’elles passent sous IE, Firefox (PC + Mac), Opera et Safari. Evidemment, certains clients émettent des souhaits spécifiques comme Lynx ou IBM Home Page Reader.
    Tout est question de choix ! 😉

  32. kwa >> ce qu’il y a c’est que ça ne se limite pas à avoir un site 0% standard qui respectera le souhait de l’utilisateur ou un site 100% standard qui t’empêchera de le faire 😉 Il y a tout à fait moyen de faire des sites 100% standards pour les 2 navigateurs, cela dit ça demande un peu plus de travail en effet.

    En partant de ton état d’esprit des pseudo-standard web qui n’en sont pas et si nombreux pensent comme toi alors oui ils ne sont pas suivis dans les applications et ça ne fait que renforcer le fait que les standards ne servent quasi à rien.

    Flash c’est délire ? Mouais, dans 60% des cas les applications Flash peuvent être remplacées (c’est souvent plus chiant qu’autre chose, c’est pas accessible pour totu le monde, etC…), soit peuvent très bien être remplacées par d’autres possibilitées plus communes, légères et accessibles (Javascript, etc…)

    SLIxx >> 80% des personnes sous IE ? 😉 C’est plutôt autour des 60 à 65 % selon les sources mais surement plus 80 % (ça c’était il y a 1 an)

  33. Pas de risque que je laisse tomber Firefox pour IE, entre autre à cause des extensions … par contre je suis content d’apprendre qu’on peut faire cohabiter IE6 et IE7.

  34. Kargai, pour les parts de marché d’Internet Explorer et Firefox, il existe une source d’informations très intéressante, du moins en Europe où ils sont implantés plutôt bien :

    Firefox – Septembre 2006
    http://www.xitimonitor.com/fr-FR/Technique/Firefox_Septembre_2006/index-1-1-3-52.html

    On peut y lire :

    “Le taux d’utilisation de Firefox passe de 21.1% à 21.9% sur l’ensemble des pays européens du périmètre XiTi entre la semaine du 3 au 9 juillet 2006 (étude précédente) et la semaine du 28 août au 3 septembre 2006.”

    L’Europe et l’Océanie sont les deux territoires où Firefox est le plus implanté.

    Quant à l’évolution de cette tendance, on peut en avoir une idée en jetant un coup d’oeil ici :

    Bêta IE7 et Firefox 2 France
    http://www.xitimonitor.com/fr-FR/Technique/B%c3%aata_IE7_et_FF2_-_France/index-1-1-3-60.html

    Cet article montre la préférence des Internautes pour les betas de FF 2 plutôt que celles d’IE 7, tout en soulignant que le caractère automatique d’installation d’IE 7, intégré dans une prochaine mise à jour de Windows, peut inverser cette tendance.

    Une étude complémentaire sur la base des visites web espagnoles montre :

    http://www.xitimonitor.com/fr-FR/Technique/Bêta_IE7_et_FF2_-_Espagne/index-1-1-3-61.html

    montre cependant une prévalance d’IE 7 Beta plus en rapports avec le marché actuel (de l’ordre de 80-85 % pour IE, le reste pour FF), comme quoi il existe d’importantes variations régionales.

    Bref, à part en Slovénie (et même là, j’en doute), je doute fort qu’il y ait un autre pays du monde où IE représente seulement 60 à 65 des parts de marché. Cite tes sources ? Les statistiques d’un site web consacré à Firefox et à la lutte contre Microsoft ?

    Maintenant, il faudra bien que tu m’expliques l’intérêt de faire du JavaScript où il existe plus d’exceptions que de règles en matière de compatibilité que de faire du Flash, dans les cas où ce dernier répond aux besoins…

    Ma démarche est réaliste et pragmatique : il y a 2 à 5 navigateurs différents à supporter dont les développeurs essayent de se mettre d’accord sur des règles communes, mais n’y arrivent que très difficilement. Connaître ces règles est bien, mais il est beaucoup, beaucoup plus intéressant pour l’utilisateur final de le connaître lui, avec ses moyens de navigation, ainsi que ses attentes à lui, plutôt que ce qu’un consortium tente tant bien que mal, et avec une réussite mitigée, d’imposer…

  35. je n’ai meme pas encore essayé ie7 mais je resterai à firefox.
    je suis webmaster, et rien qu’a cause des heures de travail et d’enervement qu’internet explorer me fait faire, je ne saurai jamais l’utiliser. je suis entièrement d’accord avec David Lafon. Il est important que les standards soient respectés par les navigateurs, cela permettrait de faire de meilleures choses (graphiquement surtout) et de consacrer le temps gagné a d’autres choses

  36. @ gunsdeluxe : 80 % des utilisateurs Internet utilisent Internet Explorer. Or, Internet Explorer t’énerge parce qu’il ne suit pas les règles édictées par une organisation qui se veut de “standardisation”.

    Et si tu considérais que le standard (de fait) du web, c’est ce qu’Internet Explorer implémente, et non qu’un consortium indépendant de Microsoft tente d’imposer ? Du coup, tu ne t’énerverais plus contre 80 % des utilisateurs, mais juste contre 20 %…

    Il suffit de voir le monde par l’autre bout de la lorgnette pour vivre calme et zen ! Ce n’est qu’une question de conventions et de… standards ? 😉

  37. Bonjour,
    J’ai installé IE7 récemment et j’ai relevé un drôle de pb.
    J’avais une version d’un éditeur ULTRAEDIT (la dernière!) en essai d’un mois. La date étant passée, je ne pouvais plus y accéder normallement et une fenêtre s’ouvrait me réclamant l’écot nécessaire pour la poursuite de l’édition. Et bien avec IE7, lorsque je veux visualiser une page html, c’est cet éditeur qui est lancé! De plus,je ne peux pas le désinstaller!
    alors que dans l’aide, il est bien précisé que c’est Notepad qui est lancé pour visualiser la page en cours. Quelqu’un peut-il m’aider à choisir un autre éditeur plus propice.
    Merci et chapeau bas à celui qui s’y colle!
    Bye

  38. @billy :

    A moins d’un bug particulièrement étonnant de la part d’UltraEdit, il n’y a aucune relation de cause à effet entre l’installation d’IE 7 et l’impossibilité de désinstaller UltraEdit.

    Si tu n’arrives pas à le désinstaller par la procédure standard, essaye avec un logiciel de type CCleaner, qui te permettra notamment de corriger d’éventuelles erreurs dans la base de registres de Windows.

    Enfin, tu peux toujours changer l’association des fichiers avec les logiciels qui les éditent via Windows via le Panneau de Configuration, Options des dossiers, Types de fichiers, HTML, puis boutons Modifier et/ou Avancé…

  39. Il semblerait que Microsoft propose désormais une image de Windows XP SP2 avec IE 6, le tout fonctionnant de manière virtuelle avec le logiciel VirtualPC 2004. Bref, il devrait y avoir moyen, sur une même machine, de tester plusieurs versions d’un même site, dont IE 6 et IE 7. Du coup (je n’ai pas encore installé la chose), on peut peut-être de même installer une version de FF 1.5 sur VirtualPC tandis qu’on utilise FF 2.0 sur la machine “réelle” ? 🙂

  40. @kwa: “80 % des utilisateurs Internet utilisent Internet Explorer”, la plupart c’est par défaut, ou par ignorance, parceque c’est fourni, et que l’interlocuteur en face qui maintien ce navigateur (microsoft) offre une certaine “assurance” à l’utilisateur, plus précisément aux entreprises, qui ont alors en face d’elles une ‘vraie boite’, pour leur garantir une façade, un sav. Donc de fait, IE est le plus répandu.

    Internet et les pages web c’est quoi ? des données publiées par des centaines de miliers d’individus, et pour mettre en forme leurs contenus, chacun s’efforce d’apprendre un langage, à savoir un vocabulaire et des règles de grammaire, qui servent de support, de vehicule pour leurs contenus.

    Pour que l’internaute voit ce que le webmaster à pris le temps de mettre en forme, tel qu’il l’a mis en forme, alors il faut que le navigateur sâche traduire le langage utilisé par le webmaster.

    La question que je pose est donc: est ce que c’est à UNE entreprise commerciale de décider du standard que tout le monde devra suivre pour mettre en forme ses pages ?
    ou aux personnes qui publient un contenu, de se mettre d’accord sur ce standard, pour qu’il leur permette de réaliser les mises en pages, les effets et le backend de la meilleure façon…
    un standard qui ne soit pas figé, mais qui soit régulièrement mis à jour par tous et pour les besoins et le confort de tous…
    Pour centraliser toutes ces évolutions, recueillir les changements majeurs et valider les upgrades, un organisme: le W3C
    chacun peut faire son innovation et proposer de l’intégrer à un standard: il y a un vrai échange.
    Si c’est une boite qui a charge de fixer un standard, alors ce sera inévitablement pour ramener la couverture à ses intérets, et se livrer une course à l’incompatibilité avec ses ‘concurrents’ en cherchant toujours à prouver que ‘leur’ technologie est ‘moins’ ceci ou cela blablablabla gnagnagnagna
    bref c’est de la course à l’argent au nez, à la barbe et aux frais de ceux qui achètent leurs produits et soutiennent consciemment (comme tu sembles le faire) ou inconsciemment cette guerre de pouvoir…
    Donc voila le choix est simple il me semble: soit ce sont des entreprises commerciales qui fixent les nouveaux standards d’échange, avec anguille sous roche, soit c’est un ou plusieurs organismes qui font évoluer les standards au fil des contributions innovantes …

    J’ai du mal à comprendre que tu préfères manger le steak savoureux servi par la matrix pour te pomper ton énergie plutôt que de gagner zion cypher … euh kwa !

    vraiment c’est à chacun de FAIRE le standard à venir, à partir du standard passé et des innovations présentes, et non pas à un ou deux empires financiers, de décider pour tous les individus de la voie à suivre, en piétinant les initiatives collectives de rassemblement d’échange et de partage.
    je ne comprends pas au fond qui tu défend … macrosoft et micromédia … ou toi ?

  41. @St@X > Puisque “c’est à chacun de faire le standard à venir”, je ne vois pas pourquoi tu exclues des grandes entreprises telles que Microsoft et Macromedia. Dans le web, ça a toujours été les grandes entreprises qui ont, de fait, tenté d’imposer leur façon de voir les choses.

    Initialement, c’était Mosaic qui a reigné sur le web, ensuite, c’était Netscape Navigator, maintenant, c’est Internet Explorer. Si je ne m’abuse, Mosaic a imposé le HTML, Netscape a imposé les cookies et le JavaScript, et Microsoft a… euh… imposé ses propres défauts.

    Indépendamment des navigateurs, Macromedia a réussi à imposer comme Flash pour le graphisme vectoriel et les animations, en plus de la vidéo, alors que Sun a mis son grain de sel avec Java.

    Qui avantage de fait le W3C ? Les petits. Les grands, eux, n’ont en pas besoin. Aussi, les petits se mettent ensemble pour rassembler leurs forces et tenter de faire fléchir le géant. David contre Golliath, en somme. Y parviennent-ils ? A force de précher la bonne parole, ils réussissent à convaincre du monde. Pourquoi pas. Le CSS, puis le CSS2 semblent de plus en plus respectés, même si Microsoft, à la traine, privilégie avant tout la compatibilité ascendante au respect des standards (et ce ne sont pas les utilisateurs qui s’en plaindront !)

    Qu’est-ce que je défends ? Eh bien, la thèse selon laquelle le marché est régulé par les grands groupes, peu importe si c’est un bien ou un mal. Quand on est petit, on n’a que deux solutions : se ranger du côté des grands et suivre les règles qu’ils imposent, ou bien se rebeller en proposant des solutions technologiques révolutionnaires en vue de se démarquer de la concurrence. Personnellement, en matière du web, j’ai choisi une approche très pragmatique : je suis les règles que les grands imposent de fait, plutôt que de tenter de combattre un grand groupe sous prétexte qu’il ne suit pas les règles que souhaitent lui imposer quelques contestataires…

    Je t’invite à lire un intéressant article sur les standards du web :

    Mike Davidson
    http://www.mikeindustries.com/blog/archive/2004/06/march-to-your-own-standard

    Son auteur, P-DG de Newsvine, y partage quelques pensées intéressantes concernant le web et ses “standards”…

  42. @kwa (again!): “tu exclues des grandes entreprises telles que Microsoft et Macromedia.” je ne les exclues pas du procédé de standardisation, je dis que ce ne sont pas les seuls à devoir en décider, et surtout d’en décider sans l’avis des internautes, qui sont finalement les premiers à utiliser les langages, pour répondre aux besoins qui se présente à eux… On essaye tant que possible de n’oublier la voix de personne.

    “Initialement, c’était Mosaic qui a reigné sur le web, ensuite, c’était Netscape Navigator, maintenant, c’est Internet Explorer. Si je ne m’abuse, Mosaic a imposé le HTML, Netscape a imposé les cookies et le JavaScript, et Microsoft a… euh… imposé ses propres défauts.”
    Et alors kwa ?
    on continue à suivre le prochain à imposer ses défauts ?
    et tout ça principalement parcequ’ils ont un poids commercial ?
    je ne comprends pas cette logique …
    Les entreprises, les grandes comme les petites (surtout les petites) prennent beaucoup de risque, et sont constamment en recherche d’évolutions et d’innovation; Tout cela est vraiment très bien tant que cela ne cache aucun propriétarisme, obscurantisme, et autre ismes provoqués par une rétention de savoir, d’information et d’argent.
    Les entreprises qui inventent de nouveaux standard “doivent” les faire valider par tous, au même titre que chaque individu ou groupe d’individu qui apporteraient ces innovations.
    Prétendre imposer SA norme, en ommettant sa validation par tous, c’est déclarer la guerre à tous ceux qui auraient une autre norme à proposer, c’est les défier.
    J’aimerais tant qu’on ne soit plus dans une logique de défi, mais plutôt dans une logique d’évolution …
    Ensemble et non pas contre…
    Faire valider son code c’est peut être parfois lourd quand on est nul en vocabulaire ou en grammaire, surtout si l’on ne se met pas à la page des nouveaux ‘mots’ et des nouvelles règles. Mais c’est un gage de compatibilité et d’interoperabilité.
    Regarde la programmation, un programme est compilé par un compilateur pour produire un executable, rajoute un seul caractère qui ne respecte pas le langage, et ton programme ne compile pas, c’est même pas qu’il s’affiche pas au top ou un peu de travers, il ne marche juste pas.
    Donc faire valider un doc xml ou autre ml, c’est quand même pas la mort pour quelqu’un d’un tant soi peu aware et pratiquant.
    Ton pote qui se plaint dans son article que “à cause du standard sa page est pas valide, alors qu’elle présente qd mm bien”, bah y ferait mieux d’apprendre, se mettre à la page et à progresser un peu …
    “j’ai choisi une approche très pragmatique : je suis les règles que les grands imposent de fait” alors tu t’exclu de la partie … ton avis ne compte pas … pourquoi pas … ?
    Contester, ça n’est pas s’opposer, c’est simplement signaler que l’on ne suit pas le même raisonnement, et que l’on est concerné voir affecté par une décision prise. Ca n’a rien de gratuit ou du guerre entre gros et petit poisson … C’est se faire entendre, ne pas être oublié, ghettoisé.
    Donc que les grandes boites proposent des évolutions: OUI, qu’elles les imposent: NON
    ensembles, pas contre

  43. Si je peux me permettre quelques mots.

    Oui, les organismes comme le W3C peuvent standardiser des choses déjà existantes (Un exemple récent, les widgets d’Opera), à charge après à ces organismes de faire évoluer ces standards (différentes version de HTML).

    Je proteste sur le fait que le W3C soit une association de « petits » contre les « grands »: en effet, dans la liste des membres du W3C, on peut trouver Adobe, IBM ou encore Microsoft (Oui, oui, c’est bien le même Microsoft que tout le monde connaît). Le W3C est bien un organisme regroupant tout le monde.

    Pour en revenir aux standards du web (ou quels qu’ils soient), je vais faire une comparaison.
    Si une personne écrit en langage SMS (ds se stil koi), il y a fort à parier que vous ne l’acceptiez pas, parce que ça ne respecte ni la grammaire ni l’orthographe française.
    Or, en ne suivant pas les standards, que fait-on? On parle mal le langage, et, pire encore, on a du mal à se faire comprendre. Même si, dans le cas du HTML, les navigateurs intègrent une sorte de traducteur pour afficher néanmoins les pages correctement (Ce qui ne semble pas être le cas avec le XML).
    En clair, respecter les standards, c’est parler un langage compréhensible par tous (ou au moins ceux qui connaissent ce langage). Ne pas le faire, c’est rester en marge, et n’être compris que par une partie des gens (Y a bien que sur Skyblog qu’on parle le SMS, mais notez que les Skyblogs respectent les standards du web).

    Mais alors, que faire des extensions comme Java ou Flash? Allons, allons, on utilise bien des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire 😉 … Sauf que si on rencontre une personne qui ne comprend pas ces mots, il faut leur expliquer, leur apprendre. C’est pour ça qu’il faut installer des plug-ins aux navigateurs (Flash Player, machine Java), pour qu’ils puissent interpréter ce qu’on leur dire.

    Une dernière chose: sortez du combat IE7/Fx2, passez à Opera: il respecte les standards, il est interopérable (Windows, Mac, Linux, PDA, téléphone portable, console de jeu, et même sur un réfrigérateur), il est pas un géant du web, on peut installer plusieurs versions qui cohabitent sans conflits, créateur d’innovations (IE a peut-être copié Fx, et Fx a copié Opera: autant que tout le monde en profite!), personnalisable à souhait, rapide, sexy, tout ce que vous voulez… Et c’est même pas de la propagande 😉 .

    P.S.: Désolé si je ne suis pas toujours bien clair, il est tard…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.