Pourquoi je soutiens Orange et Stéphane Richard…

JAFFA_10Il est facile de se laisser entrainer par les médias et de vouloir considérer Orange ou Stéphane Richard comme soutien du BDS anti israéliens suite aux déclarations récentes.

BDS:boycott anti israélien par une bande de s… antisémites qui se masquent les yeux en se cachant la misère et les guerres atroces du Moyen Orient hors Israel

Les médias et hommes politiques écervelés se sont évidemment enfoncés en faisant des déclarations à la va vite en se basant sur déclarations rapportés par d’autres médias. Ces mêmes médias à qui ces mêmes hommes politiques reprochent de mentir et déformer des informations quand ils parlent d’eux même.

Je suis proche du groupe France Telecom/Orange depuis près de 20 ans. Je les ai assisté modestement dans le lancement de Wanadoo mais aussi lorsqu’ils ont voulu soutenir le monde des startups dans les années 99-2000, assisté lorsqu’ils ont monté l’un des premiers incubateurs corporates de startups d’Europe (RIP InventMobile)…et lorsqu’Orange a voulu travailler activement avec le marché israélien et ce depuis plus de 15 ans.

Il n’y a pas un seul groupe de télécom au monde aussi actif sur le marché israélien.

Je ne parle pas du tout de leur partenariat avec Partner à qui ils permettent d’utiliser la marque Orange (sous licence payante évidemment). Ce partenariat est depuis plus de 10 ans problématique dans la stratégie d’Orange qui ne contrôle pas les activités de cet opérateur à qui il a confié sa marque. Je leur ai toujours demandé d’ailleurs comment était il possible qu’ils cédent leur marque comme cela mais à l’époque la marque Orange était bien moins connue et  seulement l’une des marques du groupe France Telecom.

Le groupe Orange est actif en permanence sur le marché israélien. Le groupe Orange a ouvert l’année dernière un superbe Orange Fab israélien destiné à soutenir gratuitement des startups israéliennes comme elle le fait aussi, entre autres, dans la Silicon Valley, Pologne, France ou Côte d’Ivoire… A leur demande, j’ai la chance d’être mentor de cet Orange Fab.

J’étais présent lorsque Stéphane Richard  est venu aux côtés de Francois Hollande à Tel Aviv soutenir Israel et l’innovation israélienne et qu’il annoncé des partenariats avec des universités israéliennes et des startups israéliennes…

Mon amie Roseline Kalifa (soutenue par Nathalie Boulanger, Vice Presidente Startup et Ecosystem chez Orange) gère depuis des années la relation entre le groupe Orange et Israel. Elle fait l’aller retour entre les 2 pays régulièrement et passe me voir d’ailleurs plus souvent que l’on fait certains de mes autres partenaires du monde des télécoms ces dernières années.  Nathalie est aussi très présente dans le pays et j’ai même eu la chance de les recevoir toutes les deux à déjeuner chez moi il y a quelques mois. C’est lors d’un événement en Israël (DLD) que nous avons parlé pour la première fois avec Nathalie et Roseline de l’excellente startup française Afrimarket (dont je suis l’un des premiers investisseurs), ce qui a entraîné un investissement et une prise de participation d’Orange dans Afrimarket.

J’ai vu passer des délégations gigantesques du groupe Orange en Israël, assister à des événements sponsorisés par le groupe Orange en Israel…je les ai vu racheter Orca/Emblaze en 2008  (devenu Viaccess Orca) en Israel afin d’améliorer leur offre de Set Top Box.

Quand je parle du groupe Orange, je ne parle pas de Partner qui détient la marque Orange en Israel, je parle bien du groupe Orange, autrefois, France Telecom, dirigé par Stéphane Richard qui a toujours soutenu Israel, absolument toujours. Je le vois de mes yeux tout le temps et depuis des années. Je ne peux pas tout dévoiler mais il y a beaucoup plus d’initiatives que cela. Tous les grands entrepreneurs de la High Tech israélienne sont témoins de ce qu’Orange fait dans le pays (les 3 autres opérateurs français ont aussi d’ailleurs des liens forts avec Israel).

Maintenant, que s’est il passé en Egypte ? Oui Stéphane Richard, voulant essayer de calmer la campagne de boycott contre leur marque dans le pays, a dit qu’ils ne voulaient plus qu’Orange Israel utilise sa marque. Stéphane Richard a fait son boulot de CEO-diplomate essayant de dire quelque chose qui n’avait finalement rien à voir avec une quelconque campagne de boycott.
Comme je l’ai dit, ce soucis de marque, a toujours été sur la table (même si le contrat de licence a été renouvelé il y a peu. Délicat de retirer une marque à un franchisé). Stéphane Richard a utilisé cet argument pour calmer les égyptiens car c’est le rôle d’un CEO d’une entreprise côtée de jouer aux diplomates et de ne pas toujours dévoiler ce qu’il pense réellement. Stéphane Richard ne pouvait pas se permettre de dire “Oui, nous soutenons Israel et on vous emm…de…”. Cela n’est pas son rôle, il n’en a pas le droit. Leur communiqué de presse de réponse à la polémique anti-israélienne est d’ailleurs tout aussi froid. Il est très mauvais mais dur de pouvoir écrire autre chose dans la situation actuelle.

Oui, certaines personnes qui voient des antisémites partout vont reprocher cela à Stéphane Richard mais ces mêmes personnes n’auraient clairement pas fait autrement s’ils étaient à sa place.

Le plus important est qu’Orange continue à travailler avec Israel, à avoir des bureaux en Israël et à soutenir des startups israéliennes. C’est le cas et cela restera le cas! En attendant, à cause de la polémique israélienne, de la réaction de beaucoup de soutiens à Israel, les médias ont fait exactement ce que voulait le BDS, faire parler de leur initiative ridicule en faisant croire qu’Orange les soutenait alors que cela n’a jamais été le cas.

PS: J’ai beaucoup hésité avant d’écrire ce post car je ne voulais pas donner des arguments aux mecs du BDS qui risquent de se retourner contre Orange mais désolé, c’est mon coeur qui parle…et, à la différence de Stéphane Richard, je n’ai absolument rien à faire de ces ploucs écervelés. 

 

23 Comments

  1. C’est le rôle d’un CEO ? Évidemment je suis d’accord avec vous qu’un CEO se doit d’être diplomate et que cette tâche peut s’avérer être très compliquée dans certains cas, mais en tant que CEO il sait également que tout ce qu’il dit publiquement a une importance et un impact énorme.
    Si on suit votre raisonnement, le diplomate doit donc se plier aux idées de chaque pays/groupe/personnes devant qui il s’exprime ?
    Ainsi s’il s’exprime devant un groupe à tendance homophobe il doit tenir des propos homophobes ? S’il s’exprime devant un groupe à tendance d’extrême droite il doit tenir des propos qui leur plaisent (même s’il ne le pense pas réellement, comme vous le dites) ?

    Malheureusement, il a voulu jouer les diplomates et il a, tout sauf réussi, à tenir ce rôle.

  2. Effectivement, on ne sait pas ce qu’on aurait fait a sa place. Mais ce qu’on est sur c’est que lui a choisi sa position…
    Evitez svp d’etre “l’ami juif” qui soutiens la moralité au prix de se confronter aux siens.
    Indirectement vous légitimerai un discours qui n’attends que la permission d’un juif pour sautez sur l’occasion et dire des obscénités ayant comme base vos propos alors que evidemment ils partaient d’un “bon sentiment”.
    Shabbat Shalom

  3. Beth Hillel: “Ne juge pas ton prochain avant de te retrouver à sa place” (Avot 2:5). Quand on ne sait pas ce que l’on aurait fait a sa place, autant ne pas critiquer. C’est trop facile.
    Shabat Shalom

  4. Qui a parlé de juger?
    Je parle de défendre au nom de la morale quelqu’un qui dit clairement une opinion négative. En d’autres termes, cette morale est tout a fait mal placé car elle finit par défendre une opinion qui n’est pas la notre alors que personne ne vous l’a demander.
    Beth Hillel disait aussi: ” A être gentil avec les mauvais on finit par être méchant avec les bons”
    De facon plus concrète, la on ne fait que défendre (sans être porte parole d’ailleurs) l’idée communément admise qu’Israel est un pays d’apartheid, qui soumet les populations arabes vu comme inférieur. Je vais loin n’est ce pas? alors imaginez jusqu’ou irai les autres …

    Cordialement

  5. Entièrement d’accord avec les commentaires qui précédent ! Vous ne vous honnorez pas en défendant l’indéfendable. Tout ne se vaut pas à plus forte raison pour des motifs purement mercantiles !

  6. Article très surprenant. En effet, c’est comme ça qu’on peut justifier la collaboration de Bosch, Mercedes, Deutsche Bank, VW et beaucoup d’autres avec la machine nazie. Quand on a le passé collaborationniste de la France, on se garde bien de compromettre une nouvelle fois ses relations avec les juifs et leur Etat pour faire plaisir aux nouveaux fascistes. Et même si c’est pour des raisons diplomatiques, ce qui veut dire en quelque sorte pour de l’argent. Votre raisonnement est bien triste et très dangereux. Il permet de tolerer l’intolerable et d’excuser l’inexcusable sous prétexte de business. Non, Monsieur Jeremie Berrebi, un juif vaut plus qu’une poignée de dollars. C’est en prolongeant votre surprenante diplomatie qu’ils finissent à la fin dans les fours.

    FB: Serge Ghre

  7. Et j’ajoute pour vous donnez ainsi raison aux entreprises qui commercent avec l’Iran malgré le boycott. Puisque pour des sous, on est pret à tout..

    Vous tenez le raisonnement du collaborationniste de base

  8. Voulez vous que l’histoire se renouvelle?

    http://www.lepoint.fr/societe/nazisme-le-devoir-de-memoire-inacheve-des-entreprises-allemandes-27-10-2013-1748395_23.php

    Voila où mène la diplomatie que vous pronez:

    Extrait: Si la Deutsche Bank, enfin, a brutalement licencié, dès 1933, deux membres juifs de son directoire, ce n’est pas parce que les nazis l’y obligeaient instamment. «La direction avait beaucoup plus de marge de manoeuvre qu’elle ne l’a affirmé, précise l’historien Christopher Kopper, professeur à l’université de Bielefeld, qui a travaillé sur les documents internes de la société. Elle aurait pu les garder plus longtemps, mais elle a agi ainsi par opportunisme.»
    http://www.lexpress.fr/informations/l-honneur-retrouve-des-entreprises-allemandes_674948.html

    On a vu où ca a mené

  9. Bonne analyse Jeremie, Je confirme les liens très fort d’Orange avec Israël que nous partageons depuis plusieurs années. Moi-même travaillant dans le marketing digital chez l’opérateur, de nombreux partenaires sur Tel-Aviv nous accompagnent dans la réussite de nos projets sur la France. Shabbat Shalom

  10. Tres bien, belle analyse, mais alors il devrait alors faire un communique et s’expliquer…

  11. Ce que tu decris sur Orange et ses liens avec Israel n est pas incompatible avec une position confuse destinee a faire plaisir a ses allies arabes pour “calmer le jeux” comme tu dis. Stephane Richard aurais penses a deux fois avant de prendre une telle position publique.

  12. Tu as des actions chez orange ? Tu lis la presse ? Tu as entendu les menaces de boycott europeen sur israel ? L’etat Francais principal actionnaire n’aurait jamais laisse dire une chose pareille sans son accord. Jeremie fais moi plaisir et sois plutot solidaire du peuple israelien qui semble t il n’a pas la meme lecture de cet incident. Tu me fais penser aux juifs qui approuvent les antisemites tant que ceux ci leur donne a manger

  13. Si on suit ce raisonnement, il faudrait faire de l’Israeli-bashing face au BDS et inversement ? Ça n’est pas le rôle d’un CEO

    Richard n’a pas joué son rôle, il a été extrêmement maladroit, voilà tout. Cela dit, je comprend qu’il ne puisse plus faire machine arrière maintenant.

    Reste à laisser passer la tempête. Le BDS n’aboie jamais que pour la galerie

  14. Cher Jeremie,
    Votre tribune est exacte sur le fond, mais pas sur la forme. C’est justement ce qui fait la différence entre la politique et le business. Que Stephane Richard soit un excellent PDG d’une compagnie dénommée Orange, personne ne vous le contestera. Qu’il se soit impliqué en Israël pour sa compagnie, dont acte. La difficulté ou tout l’Art de la Real Politique est de savoir réussir à ménager les intérêts de chacun. Lorsqu’un le Président ou le Ministre des Affaires Etrangères d’un pays se rend en visite dans un Etat non démocratique, mais avec lequel de gros contrats sont en cours, il ne commencera bien entendu pas son discours par rappeler les notions fondamentales des droits de l’Homme. Il naviguera à vue entre compromis et distance.
    Il ne prendra pas position, et souvent, bien malheureusement, sur l’attitude de ce pays vis à vis de minorités ethniques par exemple, ou sur le non respect du droit dont ce pays peut faire preuve.
    Il soulignera à un moment, que lui juge opportun, et bien sur, toujours hors caméras et micros le problème des droits de l’homme dans ce pays.
    Voilà de la Real Politique, ou la façon de mélanger business et politique. C’est ce que j’attendais de Mr Richard, pas moins, pas plus.
    Je ne peux donc cautionner votre phrase : ” il a donc fait son boulot de CEO diplomate”.
    Après des études en Stratégie et Diplomatie, je me permets de vous dire qu’il pourrait reprendre des cours de Diplomatie, je suis prête à lui en donner. Il n’a justement pas su faire preuve de sens tactique, de finesse diplomatique et de stratégie dans ce contexte.
    Le business est un Art, la Diplomatie en est l’élégance. Dans cet épisode, Monsieur Richard a manqué cruellement des deux.
    Pardonnez-moi encore, mais non, beaucoup de gens n’auraient pas fait la même chose à sa place, à moins d’avoir une méconnaissance totale de la géopolitique de la région. A l’heure ou les islamistes envahissent un grand nombre de pays proche de l’Egypte et d’Israël, à l’heure où la Démocratie et la Liberté sont en danger, jetez de l’huile sur le feu en allumant des querelles inutiles me semblent bien dérisoire, surtout en parlant d’un pays, qui dans le contexte géopolitique où il se trouve, n’a jamais lui abandonné la Démocratie.
    Au plaisir de vous lire
    Bien Amicalement

  15. On peut au moins conclure que le PDG Stéphane Richard n’est pas un bon communiquant!
    Dire qu’il n’est pas au courant de la campagne de boycott contre Israel et qu’il n’a fait qu’exposer la stratégie commerciale d’Orange (au Caire devant Sissi!) , c’est grotesque. Qu’il assume au moins ses positions et dise que le gros marché égyptien est plus intéressant que le petit marché israélien.

  16. Au delà des querelles de marché, il y a un facteur qui n’a pas pu échapper à S. Richard (voir le CV éloquent http://fr.wikipedia.org/wiki/Stéphane_Richard, voir la partie Notes et références), c’est l’influence des syndicats chez Orange (SUD et CGT) connus pour leur anti-israelisme virulent et par conséquent de leur antisémitisme.
    S. Richard devait avoir en tête également le prochain CE d’Orange et apaiser ses syndicats partisans du boycott d’Israel.
    Tout ce cirque est géré par des gens de comm et aucun mot, aucune action ne sont le fait du hasard ou d’erreur.
    Il y a que les juifs sont confrontés à une bataille bien plus grave que les menaces du Hamas ou du Hezbollah; chaque semaine apporte son lot de tentative de déligitimer Israel.
    Ces 2 dernières semaines nous avons assisté
    – au scandale de la FIFA (sortir Israël de la FIFA),
    – à l’attaque du syndicat des étudiants en GB (supportée par le mouvement BDS);
    – à la sortie de S. Richard Orange,
    – Le gouvernement Hollandais qui a conseillé à ses ressortissants de ne pas voyager er en Israel car les “colons” lancent des pierres aux touristes (inversion),
    – L’ADL a recensé sur 29 campus américains plus de 520 actes ant-isralien depuis le début de l’année,
    – l’ONU a accordé un statut d’observateur à une NGO liée au Hamas, alors qu’il déniait ce statut à la NGO israélienne ZAKA,
    – Toujours à L’ONU l’algérienne Zerrougui voulait inscrire Israël parmi les pays qui maltraitent les enfants.

    Tout cela s’est passé ces 15 derniers jours.

    Voilà la vérité que cache cet incident avec Orange, il faut réagir et se battre. Il ne faut plus rien laisser passer.

  17. Bonjour
    En représentant Orange Richard aurait pu tout naturellement dire que les affaires doivent avoir aucun lien avec la politique même si une pression existe de la part de certains pays
    Voilà moi ce que j aurai fait
    Marcel

  18. Pingback: Ne m'appelez plus jamais Orange Israel - Kablages

Leave a Reply