Comprenez enfin le Développement Durable avec DDMagazine et Marc Mayor, ex DG de Myspace France

J’ai connu Marc Mayor à l’époque où il avait fondé une startup Internet 1.0 appelé BFinance. BFinance permettait à toute entreprise de mettre en concurrence plusieurs banques pour le placements de leurs trésoreries ou d’autres opérations financières. BFinance sortait déjà du lot des startups de l’époque avec un Business Model clair et puissant.

Marc a ensuite rejoint Myspace France pour en devenir le Directeur Général jusqu’à il y a quelques jours…

Il co-fonde désormais DDMagazine, le magazine en ligne du développement durable.

En passant,petite histoire, est que j’avais déposé et lancé Journaldudeveloppementdurable.com en 2002 via mon ancienne société Net2one que j’ai cédé à TNS (c’était une revue de presse sur le sujet). Ce site n’existe plus…Encore trop tôt 😉

Mais que cache ce terme barbare qu’est le développement durable ? Que cache ce terme alors que des milliers de dirigeants d’entreprises dans le monde le prononcent tous les jours ?

Je vais vous dire la vérité…malgré l’expérience relatée ci dessus, je ne comprenais pas parfaitement, il y a encore quelques semaines ce qu’était le développement durable. Depuis, je suis entré au capital d’EmeraldVision, la société de Jeremy Fain qui va aussi fournir un fabuleux service dans ce secteur.

En tant que particulier, sommes nous concernés par ce sujet et pouvons nous agir ?

Voici le but de cette interview: nous faire comprendre ce qu’est le sujet du siècle !

Bravo à Marc pour ses réponses très claires et pleines d’énergies ( au gaz naturel donc !)

Bonjour Marc, peux tu nous détailler ton parcours ?

Je suis Suisse de Genève, j’ai fait mes études à Berkeley en Californie et à l’INSEAD pour mon MBA, et j’ai travaillé chez McKinsey & Company comme consultant, j’ai géré une filiale du groupe de média Allemand Bertelsmann, puis j’ai créé bfinance, un broker en ligne pour les investisseurs institutionnels à Londres, j’ai lancé et géré MySpace en France, et je lance aujourd’hui avec Yves Heuillard DD Group et sa première émanation, ddmagazine.com.

Qu’est ce que DDMagazine ?

Je lance globalement DD, dont DDmagazine.com est le premier élément, déjà sorti en bêta. L’objectif est de faciliter l’intégration du dféveloppement durable dans la vie des particuliers et des entreprises, en donnant une information simple et objective, et la possibilité d’agir derrière. Donc nous voulons être le média de référence pour trancher des débats et pour savoir “quoi faire”, et permettre aux particuliers d’acheter des solutions DD sur une plateforme ecommerce et aux entreprises de bénficier de nos conseils.

Le constat est simple : tous le monde veut être DD, mais personne ne sait comment. On veut y remédier, d’autant que les premiers pas pour devenir DD sont simples et efficaces.

On entend souvent parler du développement durable mais le mot reste ultra générique pour les néophytes. Qu’est ce que regroupe ce concept ?

Très simple : un développement qui n’impacte pas de manière perrenne les ressources de la planète. C’est une vision en cercle fermé, ou toute ressource utilisée est recyclée, regénérée.

On nous parle régulièrement des problèmes potentiels liés aux téléphones portables mais pour l’instant, rien n’a été prouvé. Ne risquez vous pas de tomber dans le même piège qui consisterait à considérer beaucoup de choses comme dangereux sans en avoir véritablement la preuve ?

C’est une des missions premières de DD : sortir des opinions et des préjugés, voir d’agendas cachés, pour en venir aux faits et à la profondeur. Un exemple simple : la promotion de la voiture electrique. C’est très mode et sympa en ville, mais tant que 70% de l’électricité aux US et en Chine seront produitres par du charbon, ça a beaucoup moins de sens que des moteurs au gaz naturel, déjà éprouvés, et qui peuvent baisser les émissions de 40% dès maintenant. Donc, des faits, pas des modes, et une analyse complète de la chaine, pas que d’une partie.

A l’inverse, que faire sur des sujets où les faits manquent ? Sur le portable, mais encore beaucoup plus sur les OGM, les effets potentiels ne peuvent être jugés que sur des générations (le risque principal des OGM est l’anéantissement de la diversité suivi d’une suscéptibilité à une maladie d’un OGM) Dans ce cas, c’est un choix de société, presque moral : y a t’il la nécessité de prendre ce risque, peut être pour sauver des gens de la faim, mais si non, on devrait tester d’abord!


A ton avis, quel est le pouvoir d’influence de la population pour éviter à ce que les entreprises de nos pays ne pollue le monde ?

J’insiste plus sur le pouvoir d’action. Le DD ne doit pas être une punition, ça doit faire envie. Pas de compromis : nous voulons une maison aussi comfortable mais qui produit son energie (et c’est possible), une voiture aussi marante mais qui ne pollue pas (bon, pas encore possible mais je pense bientôt) etc.

Mais pour stimuler cette innovation, il faut donner des incentives (exemple, le bonus malus écologique sur voiture, qui a fait baisser les ventes de grosses cylindrées de 40%, mais surtout qui fait que BMW sorte un moteur de 177 ch qui n’emet que 130g /km : mettons tous ça à 50 g, et les constructuer innoveront encore plus). Et pour que les incentives soitent accéptés ou pousser par la population, il faut l’informer et la motiver.

Aujourd’hui, le plus grand intérêt à court/moyen terme de l’Europe pour le DD sont d’ordre économique et géopolitique : baisse des transferts de capitaux vers le moyen orient et création d’emploi si nous économisons et créons notre énergie, et effet direct, moins d’argent dans le moyen orient, moisn de dépendance et je pense un calme plus grand.

Le contenu de DDMagazine a l’air particulièrement riche. Combien de personnes se cachent derrière le site ?

Aujourd’hui il y a 4 personnes qui travaille sur le site, plus des contributeurs amicaux. L’objéctif est d’être une référence profonde sur tous les sujets clés.

Une version papier va t’elle voir le jour ?

Pas très DD!

Comment allez vous faire la promotion du nouveau site ?

Par du marketing collaboratif (j’ai quand même retenu une ou deux leçons chez MySpace), des RP, et du SEO.

Quel est le modèle économique de DD Magazine ?

Publicité, ecommerce, honoraires de conseil, et quelques surprises majeures…

Tu quittes l’une des entreprises ayant la plus forte croissance du monde pour rejoindre un magazine ? Qu’est il arrivé ? 😉

Je suis un peu con, comme tout entrepreneur. Notre vocation est de devancer, pas de suivre. D’où une motivation énorme pour un domaine où nous sommes à un tournant, avec plein de solutions concrètes qui existent et qui emergent.

J’ai énormément appris chez MySpace, et je suis fier des équipes et du travail accompli pour le lancer en France. Mais je n’ai pas une vocation d’employé, Chris deWolfe, le PDG de MySpace le savait dès le début et m’a recruté pour ça, donc il n’a pas été surpris, et j’ai joué le jeu en recrutant mon successeur et en restant pour assurer une transition comme il faut.

Et c’est une question de style de vie : l’autonomie, la liberté sont stimulants, et le DD est le plus grand défi de l’époque, que veux tu de plus?

Pour finir, bravo Marc pour ce formidable projet et voici une petite vidéo que j’ai découverte grâce à DDMagazine:

Related Post

One Comment

  1. Pingback: DD Magazine : le développement durable au quotidien | NeoTourisme ecotourisme, vacances, voyages, séjours, ecovolontariat, bed and breakfast, agritourisme, voyager pas cher, tourisme humanitaire solidaire

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.