Donnons aux jeunes générations l’envie d’entreprendre

Merci à Sylvain Briant de m’avoir fait suivre cette initiative. Je vous transmets le message officiel de Philippe Hayat (que je n’ai pas revu depuis des années d’ailleurs). Tout le monde ne sera pas entrepreneur…. mais il serait dommage que des personnes qui pourraient être capable de monter le Google de demain en France puisse être repoussé par cette mauvaise image ahurissante de l’entreprenariat….

Bonne chance pour l’opération !


L’opération « 100 000 Entrepreneurs » vise à faire partager
l’expérience de chefs d’entreprise et de responsables associatifs aux
élèves des collèges, lycées et de l’enseignement supérieur en France.

Si, comme nous, vous pensez qu’il est urgent de faire prendre
conscience aux 13-25 ans de notre pays que l’avenir peut être une
source d’épanouissement et d’opportunités pour qui veut bien le prendre
en main.

Alors rendez-vous sur http://www.100000entrepreneurs.com, soit pour témoigner vous-même dans un établissement, soit pour simplement inscrire votre soutien à cette action.

Notre voix portera d’autant plus que nous serons nombreux… N’hésitez pas à faire suivre ce message.

D’avance, merci pour votre précieux concours.

Philippe Hayat
Entrepreneur

Related Post

7 Comments

  1. Salut Jérémie,

    Belle initiative effectivement ! Je partage ce constat sur l’image négative de l’entreprenariat, mais également sur -à mon avis- le faible attrait du monde de l’entreprenariat en France. Si je ne baignais pas dedans depuis des années, je crois franchement que vu de l’extérieur cela ne m’attirerait pas trop. Nous avons lancé une initiative pour aborder l’entreprenariat avec une approche un peu plus “sexy” et moins négative, pour faciliter la création d’entreprise (http://www.entreprise-facile.com), et j’espère que le public jeune sera sensible à une approche un peu plus positive de ce métier passionnant.

    Guillaume

  2. Pas idiot en effet. Mais je note juste que le risque est de faire passer le sujet pour un sujet sur “espèce en voie de disparition”, quand le voyant rouge clignote sur le tableau de bord… Je pense ainsi à une autre initiative de ce type, qui me touche professionnellement : la Semaine de la Presse. Pour avoir mené une intervention en collège sur ce thème, il n’est pas certain que ce soit le lieu privilégié d’une telle communication incitative et proactive… Souvenons-nous de nos propres années de collégiens, et de nos préoccupations d’alors…
    En revanche, lors du moment crucial de la sortie du secondaire (l’année de terminale), là il y a sans doute quelque chose à faire. Mais plus inscrit sur la longueur : clubs entrepreneurs, ateliers thématiques et projets, véritables stages actifs, etc. Du concret plutôt que de l'”event”.

  3. Bonjour,
    je laisse ce message pour signaler l’ouverture d’un nouveau blog centré sur les net-entrepreneurs: Successtories

  4. 100% d’accord avec toi Laurent. L’année de Terminale reste l’année où l’on prend TOUTES ces décisions.

    J’ai rencontré mon associé de toujours Jean Guetta , cette année là….

  5. Pingback: Club Horizons

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.