Guide pour présenter votre Business Plan de Startup

Jan 08

(Ce post sera mis à jour en fonction des retours de mes lecteurs, n’hésitez pas à en laisser en commentaire)

Depuis le lancement de Kima Ventures avec Xavier Niel en février 2010, nous avons reçu via notre site plusieurs milliers de business plans en provenance du monde entier. La grande majorité des business plans sont reçus via notre site internet, lui-même relié à notre base de données de startups.

Nous avons investi dans plus de 130 startups (une partie apparait sur notre site) dans 18 pays, de la Chine au Nicaragua en passant par le Pakistan, Israël, la Norvége ou la Suisse.

Lire des business plans peut être une activité agréable mais, pour que cela soit vrai, il faut que celui-ci réponde clairement aux questions que se pose un investisseur sans développer de détails inutiles.

Pas la peine donc de présenter l’évolution de la taille du marché du e-commerce au cours des 10 dernières années quand vous présentez un dossier de vente de pin’s sur Internet ;-)

Vous devez bien vous imaginer que tout investisseur reçoit un grand nombre de dossiers. Vous pouvez être l’entrepreneur le plus motivé qui soit, vous pouvez penser que vous détenez une idée à faire pâlir Google ou Groupon, mais ne pensez pas que cela suffise à convaincre.

“J’en ai parlé à tous mes amis, ils me disent tous que c’est une idée Killer”
“On a déjà 30 utilisateurs, cela prouve qu’il y a un besoin”
ne suffiront pas à convaincre un investisseur. Il faudra être concret et apporter des éléments réels visant à prouver que vous détenez un projet à fort potentiel.

Les éléments devront être les plus concis et les plus précis possibles.

Nous allons voir comment réaliser une présentation de votre société en quelques slides. Attention, la qualité de cette présentation (Clarté, Design, Organisation) est aussi cruciale que le contenu de votre projet.

Un investisseur m’a un jour dit en voyant le dossier d’une startup d’un ami: “Je ne connais rien à ce marché mais je n’ai jamais vu une présentation aussi bien faite. Je veux investir dedans.”

A titre personnel, le fait de voir une présentation bien réalisée peut me laisser imaginer que la réalisation/exécution du projet sera d’aussi bonne qualité.

Parlons donc contenu désormais.
Voici les éléments que vous devez intégrer dans votre business plan.
Idéalement entre 10 et 15 slides pour un 1er contact. Vous pouvez toutefois doubler certaines des slides ci dessous si c’est strictement nécessaire.

Slide 1 : Nom+Logo de l’entreprise+Baseline+Vision

Exemple 1 : Google, Réinventons la recherche en ligne

Exemple 2 : KimaLab, Devenir l’outil numéro 1 d’aide à la création de business plans pour les entrepreneurs

Slide 2 : Donner à comprendre qui sera l’équipe opérationnelle

Vous remarquerez que vous n’avez toujours pas décrit votre produit. Mais ce n’est pas encore le moment. Décrivez précisément l’équipe fondatrice, son expérience, les spécialités et le rôle de chacun dans l’entreprise.
N’hésitez pas à y ajouter des hobbies permettant de montrer votre tempérament.

Il faut prévoir un minimum de 2 fondateurs pour réussir :
1 Sales + 1 Tech ou 1 Responsable Produit + 1 Tech.
L’idéal étant une équipe de 3 fondateurs :
Le Vendeur/Marketeur + Le Développeur + Le Chef Produit
ou Le Développeur + Le Chef Produit + Celui qui tient les rennes des finances de la boite.

Vous pouvez bien sûr recruter des compétences plus tard, mais rien ne vaut une bonne équipe de fondateurs soudés et complémentaires.

Je reviendrai dans un prochain article sur l’importance de l’équipe fondatrice.

Ne soyez pas complexé si vous n’avez aucune expérience… Démontrez juste pourquoi vous pensez être la personne la mieux placée aujourd’hui pour bien mettre en œuvre votre projet.

Slide 3 : Expliquer de manière très claire le produit

Expliquer en quelques mots le produit. L’idéal serait qu’une grand-mère puisse comprendre ce que vous racontez – certains investisseurs ne sont pas plus compétents que votre grand-mère sur certains sujets d’ailleurs ;-)
Vraiment, je ne plaisante pas. Faites le test avec des personnes non professionnelles pour vérifier que la présentation est compréhensible et que votre produit est compris.

Slide 4 : Montrer le produit

Vous devez absolument montrer votre produit (s’il est déjà lancé) ou vos maquettes. Si vous ne disposez pas de maquettes, réalisez des mockups précis de ce que vous comptez mettre en place.
Quelques outils vous permettent de réaliser des mockups comme Balsamiq Mockup mais l’idéal est de déjà présenter le design de votre projet ou évidemment le site en ligne.

Slide 5 : Unit economics (prévisions)

Indiquez le CA par transaction
La marge brute par transaction
La marge nette par transaction
Le nombre de transactions que vous envisagez de faire par jour/mois…

Coûts d’acquisition (en fonction des canaux)

Vous pouvez présenter cela de manière évolutive dans le temps. (Il est en effet plus que probable que votre marge brute soit différente au lancement du service qu’après avoir atteint un grand volume de transactions)

Par exemple: si vous êtes un site marchand, vos frais de port se réduiront en fonction du volume. De même que vos couts logistiques (économie d’échelle)

Si vous êtes un service demandant beaucoup de ressources “Serveur” ou de “bande passante”, là aussi vos coûts diminueront avec le temps. Pour faire simple, présentez cela en 2 parties. (Before Scale / After Scale)

Ce n’est pas encore le moment de prévoir un plan financier (voir plus loin). Le but ici est de comprendre combien vous allez gagner réellement à chaque transaction.

Slide 6 : Décrire l’état d’avancement du projet

Où en êtes-vous ? Le site/produit est prêt ? Déjà lancé ? Depuis quand ? Vous avez déjà des clients ?

Slide 7 : Les chiffres

Si votre service est déjà lancé… combien de clients avez-vous ? Combien de revenus ont-ils générés les 30 derniers jours ? Les 12 derniers mois ? Depuis le lancement du projet ?
Quel est votre coût d’acquisition client/utilisateur à ce jour ?

Indiquez le maximum de chiffres. C’est le SLIDE important.
Pour faire simple, démontrez que les revenus générés avec vos clients sont plus importants que le coût pour les acquérir. Pas si simple.

Si votre modèle ne fonctionne pas encore, décrivez concrètement pourquoi vous pensez qu’il fonctionnera.

Slide 8 : Taille du marché

Tout investisseur cherche à faire au moins X10 sur chacun de ses investissements. Il faudra que vous puissiez démontrer la taille de votre marché et la taille que votre société pourra atteindre.

Un VC anglo-saxon classique ne sera pas intéressé par un business visant moins de $100M de CA minimum dans les 3 à 5 prochaines années.

Indiquez une taille de marché réaliste. Si vous lancez une application mobile d’analyse des battements cardiaques, pas la peine de donner la taille du marché des applications mobiles en général. Cela n’aidera personne.

Slide 9 : Décrire la stratégie de déploiement internationale (s’il y en a une).

Dire que vous comptez conquérir le monde c’est sympa mais, comme vous le savez, cela n’est jamais simple. Expliquez comment votre produit va se déployer dans d’autres pays que celui où vous le lancez.

Slide 10 : Parler de toute la concurrence directe et de votre différenciation

Un investisseur va devoir vérifier votre environnement concurrentiel avant d’investir. Ne lui cachez pas de concurrents car on vous reprochera de ne pas bien connaître votre marché.
Décrivez comment vous vous positionnez réellement face à eux.

Slide 11 : Vos prévisions financières

Donnez le détail de vos dépenses et revenus sur les 3 prochaines années. Faites quelque chose de simple mais suffisamment détaillé pour vérifier si votre approche est réaliste. (Excel permet de rêver mais penser vendre un produit en B2B à 5 000 clients par an avec 3 commerciaux risque d’être difficile).

Slide 12 : Vos besoins financiers

Indiquez ici l’historique de vos levées de fonds, ce que vous envisagez de lever aujourd’hui, et à quelles conditions.
Ne mettez pas “Conditions: à discuter”. Proposez déjà quelque chose.

Slide 13 : Vos info de contact

Nom / Prénom / Email

Quelques autres astuces:

- N’envoyez pas de présentation au format PPS (qui oblige le lecteur à la voir en plein écran)
- N’utilisez pas d’animation dans votre présentation PPT.
- N’hésitez pas à intégrer un petit screencast de démo de votre produit. Vous pouvez le réaliser avec Camtasia ou Screencast.com
- Réalisez cette présentation en ANGLAIS. Vos investisseurs peuvent se trouver n’importe où sur la planète. Chez Kima, nous privilégions les documents reçus en anglais même pour des acteurs franco français.

Pour finir, pour soumettre votre projet à Kima Ventures, utilisez le formulaire présent ici. Même si vous avez répondu aux différentes questions dans votre présentation, répondez à nouveau à chaque fois précisément aux questions posées.

PS: Merci à Fabrice Grinda et à Myriam Rosenrib pour leur relecture et correction

Désolé de ne pas écrire autant qu’avant sur ce blog (même si je compte changer ça). Vous pouvez me suivre plus souvent sur Twitter

Read More

Discussion entre Bébé-Athée et Bébé-Croyant

Nov 15

Dans le ventre de la mère deux bébés parlent. L’un est croyant l’autre non. L’un demande à l’autre :
Bébé-Athée : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?

Bébé-Croyant : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Et ici nous sommes juste pour devenir forts et prêts à ce qui nous attend après.

BA : Tout ça c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement…. Est-ce que tu peux toi imaginer à quoi une telle vie pourrait ressembler ?

BC : Eh bien, je ne connais pas tous les détails. Mais là-bas il y aura beaucoup de lumière, beaucoup de joie. Et par exemple là-bas on va manger avec notre bouche.

BA : Mais c’est du n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Et de cette autre vie il n’y eu encore aucun revenant. La vie tout simplement se termine par l’accouchement.

BC : Non ! ….Je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler mais dans tous les cas nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

BA : Maman ? Tu crois en maman ?? …Et où se trouve-t-elle ?

BC : Mais elle est partout ! Elle est autour de nous ! Grâce à elle nous vivons, et sans elle nous ne sommes rien.

BA : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.

BC : Non, je ne suis pas d’accord. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante…sentir quand elle caresse notre monde…. Je suis certain que notre Vraie vie ne va que commencer après l’accouchement….


PS: Je ne connais pas l’auteur de cette parabole…

Read More

Excellente initiative : A Day to Disconnect

Sep 07

Nous sommes tous confrontés à cette facheuse maladie de vérifier nos emails, chatter pendant que nous sommes à table ou en réunion avec d’autres personnes…Nous sommes tous malades…

Une initiative vient d’être lancé appelle The Day to Disconnect lancé par Rabbi Zechariah Wallerstein : Pendant au moins 1h le 2 octobre prochain (lendemain du nouvel an juif), éteignons tous nos appareils et vivons une vraie vie…

Magnifique vidéo ici

ou celle-ci

Dans le monde juif, nous éteignons aussi 100% de nos appareils électroniques du vendredi soir au samedi soir pendant le Shabat…A titre personnel, cela me change la vie!

Même si cette initiative a été lancée dans le monde juif, elle est clairement adaptée à 100% des personnes de cette planète.

Bonne déconnexion !

Read More

Fermeture du service Zlio – Message diffusé à nos membres

Aug 17

Bonjour à tous,

Six années après son décollage, nous avons le regret de vous annoncer la fermeture du service Zlio.

Le service fermera ses portes le 11 septembre prochain !

Zlio a connu un démarrage exceptionnel qui lui a valu l’intérêt des plus grands fonds de capital risque (en avril 2007, nous avons finalement choisi de faire entrer dans notre capital le fonds Mangrove, premier investisseur de Skype) ainsi que de la société Google avec laquelle des pourparlers avancés de rapprochement avaient été menés en avril 2007, mais n’avaient pas aboutis en dernière minute.

Cette forte croissance a été interrompue le 27 septembre 2007 lorsque la majorité des boutiques Zlio, qui étaient en général très bien référencées, se sont vues rétrogradées dans les classements Google, entraînant une chute de plus de 65% de notre trafic (et en parallèle de nos revenus).

Malgré tous nos efforts, et la création de 380.000 boutiques à ce jour, il ne nous a pas été possible de retrouver un classement dans les premières pages de Google sauf de manière exceptionnelle, comme beaucoup d’entre vous s’en sont rendus compte.

A la création de Zlio, nous pensions que vous, membres de Zlio, alliez réussir à promouvoir vos boutiques auprès de votre entourage. Nous ne pensions pas que le référencement Google allait être aussi crucial. Celui-ci était malheureusement indispensable.

Nous avons alors tenté de lancer un nouveau service Social Commerce permettant à n’importe quel fournisseur de vendre ses produits sur les boutiques Zlio et de transformer les boutiques Zlio en véritables boutiques en ligne (avec panier, et processus d’achat intégrés aux boutiques), mais il n’a pas rencontré le succès espéré pour les mêmes raisons…les boutiques ne génèrent pas assez de trafic.

Parmi les actions lancées pour améliorer notre place dans les classements de Google, nous nous sommes rapprochés de la société Referencement.com qui se disait être capable de résoudre notre problème.

Aux vues de méthodes de travail et de résultats qui, comme vous avez pu le constater, ont été largement insuffisants, nous avons estimé que cette société n’avait pas rempli ses obligations et nous sommes rentrés en litige avec elle, ce qui a donné lieu à un procès dont le jugement, rendu le 26 juillet 2011, peut être obtenu sur le site du greffe du Tribunal de Commerce de Paris.

Ce jugement nous condamne lourdement, d’une part à payer l’intégralité d’une prestation que nous estimons n’avoir pas été fournie comme il se doit, et d’autre part à des dommages et intérêts pour avoir publié sur Twitter notre avis sur cette société. Cette dernière partie du jugement a d’ailleurs fait déjà couler beaucoup d’encre dans la presse.

Cette condamnation nous donne le coup de grâce.

En effet, le service perdait de l’argent depuis plusieurs années (ce qui nous a contraint à licencier progressivement quasiment toutes nos équipes), et les sommes que nous sommes condamnés à payer aujourd’hui ne nous permettent plus de faire face à nos obligations.

Néanmoins:
- Nous réglerons toutes les commissions dues à nos membres. Si vous avez encore des commissions créditées à votre compte, vous êtes priés de les récupérer le plus rapidement possible via votre interface d’administration.

Si vous disposez de commissions non encore validées (en attente), vous pourrez les récupérer dans les prochaines semaines au fur et à mesure des paiements des marchands.

- Les abonnements Premium qui seront toujours actifs le 11 septembre prochain seront tous remboursés automatiquement dans les prochains jours sous forme de commissions Zlio au prorata des mois d’abonnements restants.

Les boutiques fermeront leurs portes le 11 septembre prochain (date hautement symbolique…malheureusement).

Les propriétaires de noms de domaines encore valides recevront bientôt par email, des informations leur permettant de transférer leur nom de domaine vers un autre site leur appartenant.

Nous vous remercions tous pour votre confiance !

Nous sommes fiers d’avoir inventé un système aussi innovant, mais trop dépendant du référencement, ce que nous n’avions pas assez anticipé.

Merci à tous pour votre soutien et à très bientôt !

L’équipe Zlio

PS: Durant toute cette période, notre support reste joignable par email pour répondre à vos questions depuis l’adresse : http://www.zlio.fr/help/contact
L’actualité du service sera publié régulièrement sur notre fil Twitter : http://twitter.com/zlio

PS2: Les équipes de Zlio ont lancé de nouvelles activités au cours des derniers mois. Vous pouvez les découvrir via les liens ci-dessous:
http://www.iadvize.com
http://www.onetask.com
http://www.producteev.com

Read More

Pour ceux qui pensent que les “Palestiniens” cherchent la paix

Aug 14

Je déteste parler du conflit sans fin israélo-palestinien sur ce blog mais, je vais faire à nouveau exception suite à la découverte d’une interview récente de Nabil Shaat.

Soyons clair, cette vidéo prouve que les soi-disant Palestiniens (oui, “soi-disant” ce concept “palestinien” est une invention du 20eme siècle par le monde arabe pour délégitimer Israël. Le peuple palestinien n’a jamais existé en tant que peuple-plus d’infos ici)  n’ont qu’un seul but à moyen/long terme: faire partir les juifs d’Israel.

Alors que l’une des insultes antisémites récurrentes du début du siècle dernier était “Retournez en Palestine”, ceux-ci souhaitent que les Juifs retournent je ne sais où…

Je fais partie de ceux qui étaient vraiment POUR de véritables accords de paix, mais qui ont perdu tout espoir que celle-ci soit possible un jour. L’hypocrisie et des intentions des différents dirigeants “palestiniens”, rois du mensonge et du double-langage ne pourront jamais aboutir une véritable paix.

J’en profite pour vous parler d’un excellent livre que je viens de terminer. Celui-ci a été écrit par Noam Ohana, un ami français qui a décidé de rejoindre il y a plusieurs années les unités d’élite de l’armée israélienne.
Il décrit en détail sa vie, sa formation, ses missions, la capture de membres du Hamas, Fatah ou Djihad Islamique et les différents problèmes que posent la capture de criminels parmi des civils. Un livre bouleversant qui montre à quel point Tsahal prend des précautions pour éviter tout dommage collatéraux.

Vous le trouverez en vente chez Amazon ici

Read More

A propos de ma condamnation

Jul 27

Le Nouvel Obs, Clubic (et sans doute plusieurs autres médias bientôt) ont couvert la condamnation de ma société Zlio contre le prestataire Referencement.com. (Même si les articles ne parlent que d’un bout de la condamnation)

Voici ma réponse officielle

J’envisage de faire appel. Je conteste complètement la motivation de ce jugement. A en lire la décision du tribunal, les faits n’ont pas été bien compris.

Vous comprendrez que je ne peux être bavard sur le sujet.

Pour bien comprendre l’affaire, il faut lire tout le jugement accessible depuis les médias cités plus haut.

Merci à tous pour votre soutien

Read More

A propos de la soi disant lapidation d’un chien en Israel

Jun 19

Les débilités anti religieuses ont atteint leur paroxysme en Israel cette semaine avec la publication de plusieurs articles affirmant qu’un chien errant aurait été condamné à la lapidation par un tribunal rabbinique de Mea Shearim.

Cet article a été reproduit et amplifié par de très nombreux médias à travers le monde. Je vous laisse lire un prochain article qui paraitra dans le prochain numéro de Kountrass (Magazine Juif orthodoxe dont je suis très proche) qui a surtout la particularité d’avoir son siège à…Mea Shearim.

Nous n’avions vraiment aucune raison de faire part d’une nouvelle aussi stupide que celle de la lapidation d’un chien à Jérusalem, si elle n’avait pas fini par paraître dans les journaux français non-juifs (Dernières Nouvelles d’Alsace, ou sur le site de 20minutes.fr, à partir d’une nouvelle parue sur celui de Yedioth A’haronoth).

On y apprend qu’un chien s’est introduit dans la cour d’un tribunal rabbinique, et a refusé de manière intempestive de sortir. Les juges en auraient été surpris, mais se sont souvenus que plusieurs décennies auparavant un avocat s’était mal conduit envers eux, ils auraient donc décidé que ce chien n’était autre que le gilgoul de cet avocat, et auraient… fait appel à des enfants pour le lapider sans autre forme de procès !

Toute personne au fait de la Halakha comprend de suite que cette nouvelle est totalement aberrante : qui peut-il se permettre de décider qu’une âme s’est réfugiée dans un quelconque animal, et même si cela était vrai, à quel titre devrait-on lapider cette pauvre bête, et, qui plus est, par l’intermédiaire d’enfants – auquel on apprend au passage à être cruels ! Cette nouvelle fantastique a du reste amené l’un des organismes de défense des animaux à porter plainte contre cette instance rabbinique…

Mais la vérité est bien plus simple : le directeur de cette cours rabbinique a fait savoir qu’en effet ce chien n’a pas voulu partir, et nos rabbins ont tout simplement fait appel aux services municipaux pour prendre cet animal, ce qui a été fait…

Quant aux media israéliens, l’un d’entre eux a tout de même présenté ses excuses au rav incriminé… Une telle bêtise, qui a fait entre temps le tour du monde, est tout de même peu pardonnable !

Pour les personnes pouvant lire l’hébreu, voici l’Erratum de Maariv à propos de cette rumeur (voir traduction ci dessous). Erratum extrêmement bien caché dans les pages du quotidien….De toutes façons, le mal est fait. Je vous laisse consulter Google News pour vous rendre compte à quel point l’info a été reproduite sans aucune vérification. (Typique du journalisme de ne rien vérifier… j’en suis témoin tous les jours)

Merci de diffuser ce message le plus largement autour de vous afin que cesse cette rumeur odieuse et débile.

Mise à jour : Merci à Jonathan pour la traduction complète de l’Erratum de Maariv

L’Erratum publié le 15/06 par le Maariv :

« Le 3 Juin 2011, nous avons publié une information intitulée “Mea Shearim: la Cour rabbinique ordonne de lapider une chienne”. Dans l’article en question, nous avions rapporté une plainte déposée à la police par la SPA contre le Tribunal civil rabbinique de Jérusalem. Nous avions en outre mentionné que le juge, rav Yeochoua Levin, avait formellement nié une quelconque plainte.
Le rav tient a précisé : « il n’y a aucun fondement quant à la violence à l’égard des animaux, tant selon la loi juive que selon la logique ! ». Il explique que des employés des services municipaux sont simplement venus évacuer la chienne du Tribunal. Le titre de la dépêche ne reflétait donc pas l’histoire dans son entièreté et nous nous excusons auprès du Tribunal rabbinique ainsi que ses membres pour la peine occasionnée ».

Read More