Interview de Marion Carrette, cofondatrice de Zilok, la marketplace de la location

Je vous présente ici Zilok…non pas Zlio, Zilok….

Le nom ressemble un peu mais cela ne fait pas du tout la meme chose ! Zilok est une plateforme permettant de mettre en location ses produits. L’idée est simple, ingénieuse et surtout a l’air de fonctionner.

J’interviewe ici Marion Carrette qui fait partie de l’équipe fondatrice de la société !

PS: Ce n’est pas du tout un publi rédactionnel mais j’en ai profité pour y placer des liens d’affiliation perso vers Zilok. J’ai découvert que Zilok avait un programme d’affiliation en lisant cette article alors pourquoi s’en priver ?

Peux-tu te présenter et présenter les autres fondateurs de Zilok ?

Nous sommes 3 co-fondateurs : Thibaud Elzière, fondateur de la banque d’images en ligne Fotolia, Gary Cigé, le belge de l’équipe et moi, Marion Carrette. Avant Zilok, j’ai passé 10 ans dans le web, plutôt côté agence, avec en 2000, la création d’une agence de contenus, qui s’appelait ECRITO.

Qu’est ce que Zilok ?

Zilok est la première place de marché de la location en ligne. Elle permet à n’importe qui, toi, moi de louer et de proposer à la location des biens qu’on possède chez soi et dont on n’a pas l’usage tous les jours : perceuse, vélo, appareil photo, smoking, sac, camping car…

Notre objectif est double.

D’une part créer un nouvel usage sur Internet, la location de particulier à particulier. Jusqu’à maintenant on connaissait la location immobilière entre particuliers. Notre objectif est de généraliser cet usage sur n’importe quel bien : de l’outillage au bricolage, du loisir à la fête… Au lieu de se vendre et de s’acheter un bien comme sur ebay par exemple, on se le loue.

D’autre part, nous voulions rassembler l’intégralité de l’offre de location existante et proposer une plateforme de location pour les loueurs professionnels, qui sont le plus souvent de petites structures locales, très disparates : du loueur de déguisement au loueur de BTP en passant par le scooter des mers ou l’événementiel.

Quel est le modèle de commission de Zilok ?

Zilok est totalement gratuit pour le locataire. C’est le propriétaire qui paye une commission sur la transaction qui varie entre 5 et 10%.

Dans un 2ème temps, le jour où nous aurons atteint une masse critique d’objets suffisante, nous mettrons en place des frais d’insertion par bien et par mois de quelques centimes d’euros. Ils nous permettront de maintenir la qualité de la base de données et ainsi d’éviter d’avoir des biens qui n’existent plus ou qui ne sont plus disponibles.

Ca marche Zilok ? Combien d’articles loués ?

A fond ! On a ouvert en Octobre 07, donc il y a peu de temps. Mais nous avons déjà 40 000 objets en location, 20 000 membres et 100 000 visiteurs par mois. En termes de transactions, nous faisons quelques dizaines de transactions par jour, en constante progression ! Il faut aussi savoir que nous n’avons pas encore communiqué sur la location, pour l’instant, nous ne communiquons que sur le dépôt de biens.

Qu’est ce qui empêcherait une plateforme d’achat/vente de lancer ce genre d’activité ? Quelles sont les particularités de Zilok ?

Je pense que la location est complémentaire de l’activité de vente. Mais je ne vois pas pourquoi une plateforme de vente se risquerait aujourd’hui à cannibaliser son activité historique. Ils attendront de voir si Zilok fonctionne et nous rachèteront le jour venu 😉 !

D’autant que la location a de grosses spécificités par rapport à la vente. L’approche locale, la gestion du temps et de la disponibilité, le fait que l’objet revienne, l’aspect confiance et sécurité, l’approche récurrente de la location sont autant de critères qui permettent à Zilok de se distinguer par rapport aux places de marchés classiques et d’en faire une activité très différente.

Nous entendons parler d’une taxation des Micro-Revenus internet au cours des derniers jours. Zilok est d’ailleurs cité comme Zlio dans le dossier réalisé par le Club Sénat ? Que penses-tu de cela ? Doit-on vraiment taxer les loueurs de Zilok ?

Tout euro de revenu doit être déclaré. Il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour les revenus issus du web. En revanche, le système français ne prélève pas à la source, je ne vois pas pourquoi on changerait le système pour les sites Internet. D’autant que c’est vraiment une réflexion franco-française : notre site est identique partout où nous sommes présents (Belgique, Pays-Bas, UK et US), il serait très complexe pour nous de commencer à créer des particularismes !

Combien de salariés compte Zilok ?

Nous sommes une dizaine de personnes à travailler sur Zilok.

Quid du marché international ?

Nous avons lancé Zilok en Octobre 07 en français, en France, Belgique, Luxembourg. En Novembre dernier aux US, centré sur la Californie. Nous l’avons ensuite décliné en néerlandais pour la partie flamande de la Belgique et aux Pays Bas. Nous venons de lancer en UK.

Qui finance Zilok ? Etes vous à la recherche d’investisseurs ?

Pour l’instant, nous avons fait appel à un business angel.

Dans un 2ème temps, nous rechercherons des investisseurs pour gérer l’expansion internationale de Zilok !

L’avenir de Zilok ?

Un bel et grand avenir, non seulement pour Zilok, mais aussi et surtout pour la location. La location est l’une des préconisations du pacte pour l’environnement de Nicolas Hulot : en privilégiant l’usage à la propriété d’un bien, on lutte contre la surproduction et la surconsommation. Un avenir vert donc 😉

4 Comments

  1. Salut
    Totalement génial comme services le seul problème c’est que ça n’existe pas “encore” en Israël
    @+

  2. J’ai mis quelques objets en location, mais je ne fais pas encore partie des dizaines de transactions/jour !
    Une idée qui peut doper la confiance et le business-model : proposer aux loueurs une assurance de leur bien (surtout quand il s’agit de louer sa voiture ou un appart…)

Leave a Reply