Mais de quoi peut vivre la nouvelle économie ?

Depuis le début de l’internet, s’il y a bien un sujet qui n’est pas résolu, c’est celui des modéles économiques des entreprises du secteur !

Si bien évidemment, certaines exceptions existent (Google, Meetic, Kingoloto,PriceMinister, Amazon..), la grande majorité des entreprises de l’Internet ont bien du mal à fournir à la fois un service professionnel de qualité et à survivre économiquement !

Combien d’excellentes idées et d’excellents concepts ont disparu au cours des 10 dernières années par manque de fonds ?

On pourrait croire que j’enfonce des portes ouvertes mais non, ce problème existe encore, existera longtemps et les internautes doivent absolument le savoir !

Partons déjà d’un premier point: Les entrepreneurs ne peuvent vivre d’amour, d’eau fraiche et d’investisseurs ! Tout le monde doit en avoir conscience ! Nous (entrepreneurs du net) sommes dans la grande majorité des passionnés de l’Internet y passant la majorité de notre vie et étant ultra connectés mais nous avons aussi (souvent) une famille à nourrir et des employés à payer chers.

On pourrait se dire qu’un site Web ne doit pas couter grand chose à développer comparé à un magazine qu’il faut diffuser ou à une chaine de télé qu’il faut alimenter mais, il faut se rendre à l’évidence, si le développement initial d’un site coute de moins en moins cher, sa maintenance, son amélioration, l’administration de ses serveurs 24h/24 coutent TRES cher !

Depuis le début de l’internet, le modèle gratuit fait fureur. Ce modèle n’a pas été véritablement choisi par les entrepreneurs de l’internet. Les entrepreneurs en 96 lors de la montée en puissance du Web grand public avaient des moyens complexes de faire payer les utilisateurs bien frileux de donner leur numéro de carte bancaire à n’importe qui. Les fonds d’investissements à l’époque ont toutefois pu financer le lancement de milliers de projets dont la grande majorité ne reposait que sur un modèle publicitaire….(et dont 95% d’entre eux ont disparu aujourd’hui).

Plus de 10 ans plus tard, les problèmes sont similaires…la grande majorité des services que vous utilisez quotidiennement ne sont pas viables financièrement. Certains (comme Twitter) ne générent pas le moindre revenu malgré leur succès immense…

Toutefois, depuis quelques années, un modèle économique émerge, celui du FreeMium. Celui-ci consiste à fournir un service gratuit limité et proposer à ses utilisateurs plus de fonctions en payant. Ainsi, Flickr, Animoto, Evernote, Gmail/Google Apps, Instapaper, Mozy, des sites de rencontre fonctionnent sur ce modèle.

C’est, pour moi, LE modèle numéro 1 sur lequel tout entrepreneur du Net doit travailler. LE modèle qui fonctionne !

Lors du lancement de Zlio, nous avions toutefois un grand rêve, celui de pouvoir fournir un service 100% gratuit sans facturer nos utilisateurs mais plus que ça…nous voulons aussi pouvoir fournir un service permettant de faire gagner de l’argent à nos utilisateurs !

Le service a donc été lancé gratuitement et notre rémunération dépendait uniquement du succès des boutiques ouvertes via Zlio.

Le service Zlio a connu un énorme succès et un grand nombre de boutiques continuent d’être créé tous les jours ! C’est plus de 338 000 boutiques qui ont été ouvertes via Zlio au cours des 2 dernières années !

Toutefois, comme vous l’imaginez, une grande partie d’entre elles peu ou mal promues par leurs propriétaires continuent à nous générer des frais (support, bande passante, stockage) tout en ne générant pas ou peu de revenus.

Nous fournissons à nos utilisateurs un outil ultra puissant, le meilleur au monde dans notre secteur mais malheureusement, les commissions générées par l’ensemble des boutiques ne suffisent pas à financer l’ensemble de l’activité.

Au cours des 2 derniers mois, un grand nombre de nos meilleurs collaborateurs ont été remerciés et certains sont même en train de faire leurs cartons aujourd’hui au moment où j’écris ces lignes.

Nous voulons continuer à développer Zlio ! Le service auquel nous croyons depuis toujours ! Le service qui met véritablement l’ecommerce à la portée de tous ! Mais c’est désormais sur un modèle FreeMium que le service reposera.

En effet, depuis hier soir, des offres d’abonnements ont été lancées !

L’offre basique reste suffisante à une grande partie de nos utilisateurs mais les utilisateurs véritablement actifs et passant du temps sur notre plateforme devront participer aux frais de fonctionnement du service quelque soit le résultat de leurs boutiques.

Les membres générant un grand nombre de commissions via Zlio peuvent s’abonner en utilisant leur commissions. Les autres, qui générent peu de commissions pour l’instant, pourront soit se limiter à la version Basic, soit décider de profiter de l’ensemble de nos services en souscrivant à l’un de nos forfaits allant de 4.90 à 9.90 euros par mois TTC !

Certains membres sont choqués par ce changement et nous les comprenons vraiment…. Passer d’un modèle quasiment tout gratuit à un modèle semi payant n’est pas simple mais nous n’avions pas le choix que de passer par là ! Nous savons que certains d’entre vous se retrouvent désormais obligé de payer pour continuer à améliorer leurs boutiques mais, nous avons préféré choisir cette solution plutôt que de stopper définitivement Zlio! Ce que tout le monde aurait regretté….

J’ai été étonné d’ailleurs que l’un de nos membres ayant gagné plus de 13000 euros sur Zlio au cours des 2 dernières années se déclare déçu par ces nouvelles formules d’abonnements…infimes par rapport à ce qu’elles peuvent rapporter !

Les internautes utilisateurs de service doivent comprendre qu’ils se doivent de participer aux financements des services qu’ils aiment afin de pouvoir les voir prospérer pendant de longues années

A titre personnel, je suis abonné à un grand nombre de services premium (Mozy, Animoto, Google Apps-qui vient d’ailleurs d’abandonner son modèle gratuit), Blinksale, Evernote, Instapaper), fait partie des tous petits donateurs de Wikipedia, juste pour ne pas avoir à un jour à regretter leur potentielle disparition ! Ce qui m’embêterait vraiment beaucoup !

Entrepreneurs du Web, n’oubliez pas cela ! Votre modèle doit être clair et vos revenus proportionnels au succès de votre service ! Les services financés par la publicité aujourd’hui ont principalement leurs dépenses qui sont proportionnelles à leur succès ! Cela n’existe dans aucune autre économie ! En tant qu’actionnaire de plus d’une quinzaine de startups, je peux vous affirmer par expérience qu’il n’y a que ce modèle qui fonctionne réellement pour l’instant !

La nouvelle économie a été finalement créée il y a 4000 ans…à l’invention du commerce….et rien n’a changé depuis ce moment là…une société privée pour prospérer (et à la différence d’une administration) doit disposer d’un flux de revenus auxquels doivent participer l’ensemble des personnes ou entreprises profitant de ses services ! L’Internet ne pourra survivre que lorsque les internautes en auront bien pris conscience !

Related Post

30 Comments

  1. Comme le dit le dicton américain “There is no free lunch!”

    Je partage ton avis Jérémie, et je pense que si ce n’est la totalité du moins une partie des revenus d’un service web doit provenir de ses utilisateurs.

  2. “es services financés par la publicité aujourd’hui ont principalement leurs dépenses qui sont proportionnelles à leur succès ! ”

    Je ne comprends pas. C’est une bonne chose ou pas à ton avis?

  3. Il faudrait changer de modèle de société,

    certains outils sur internet sont tellement puissant et utiles pour la société,

    je pense à wikipedia, twitter, google (si ils étaient en perte) et bien d’autres qu’ils devraient être nationaliser ou subventionné par les Etats (attention je ne parle pas de communisme)
    pour ne pas qu’ils disparaissent,
    car qui dit Etat dit contribuable et donc chacun d’entre nous.

    Cela me fait penser au roman d’Arthur C Clarke,
    3001 l’odyssée finale où la société est devenu tellement prospère, du fait qu’elle n’ait plus de guerres, qu’elle pouvait se permettre d’entretenir des artistes et autres personnalités de génie.

    Combien d’inventeurs, de pionniers, de penseurs sont morts sur la paille ?

    General Motors a bien été sauver par l’Etat, qui en détient 60% des parts, afin de préserver l’emploi.

  4. C’est sur qu’il fallait bien trouver l’argent pour combler les trous, et que la logique Freemium est bonne. Mais un abonnement basic qui ne permet pas de disposer d’une boutique viable (50 produits, la bonne blague !)… On n’est plus dans le premium, mais dans la vente forcée.

    Quant au choix de taxer les shopkeepers plutôt que de développer les aides à la vente et à l’audience dans une logique gagnant-gagnant, ou bien d’aller chercher de nouveaux boutiquiers, c’est le choix de la facilité à court terme. Ebay a fait ce choix un temps et court aujourd’hui aprés ses vendeurs perdus (j’en suis : ras-le-bol des évolutions tarifaires, des règles faites pour avantager les gros, et des tracasseries).

    Bon courage quand même et n’oubliez pas d’améliorer le basic avant que trop de monde n’aillent utiliser leur temps ailleurs que sur Zlio.

  5. je comprend très bien les problèmes et c’est sur que le net totalement gratuit n’est pas un systeme viable !
    Mais n’aurait-il pas été plus judicieux (et surtout tout aussi rentable) de baissé les taux de renumération des zlionautes afin d’augmenter votre revenu ?

  6. Excellent billet !
    il met en constat l’une des problématiques à laquelle malheureusement moi-aussi je suis confronté
    et auquel la solution reste…introuvable…du moins actuellement…

  7. Jeremie,

    Entre nous le modèle des boutiques Zlio est-il vraiment viable? Si il marchait et qu’il rapportait suffisamment de commissiosn à Zlio, alors je ne pense pas que vous auriez eu besoin de mettre en place des services payants pour survivre, n’est ce pas? Donc on comprend que les visiteurs de boutique n’achetaient pas grand chose.

    OK, donc Zlio veut maintenant generer le gros de son revenu à partir des boutiquiers eux-mêmes. Mais quel est leur interêt de payer, voire de s’inscrire, vu que le nouveau caractère payant du service n’influera pas sur le revenu généré par leur boutique au final?

  8. Personnellement, je le sentais venir depuis un certain temps. L’arrivée des options payantes chez Zlio avait déjà marqué le retournement de stratégie et le besoin de liquidité.

    La pilule est forcément dure à avaler pour les zlionautes habitués au service gratuit. Je pense qu’avec le temps la plupart comprendrons que c’est pour la viabilité de Zlio et de leurs boutiques.

    Le danger désormais pour la Zlioteam, c’est que lorsque l’on fournit un service payant, le Zlionaute, désormais “client”, risque d’être encore plus exigeant. Les petits bugs ici où là qui pouvaient se justifier par la gratuité du service auront du mal à passer.

    En tout cas bonne chance à Jeremie et à toute la Zlioteam pour continuer à faire vivre ce superbe concept qu’est zlio.

  9. Autant je trouve logique et saine cette réflexion sur le tout gratuit du net, autant je trouve illogique certains comportements. Comportements qui dénoncent pour moi une mauvaise gestion du projet Zlio. Créer n’est pas simple, nous sommes d’accord, des erreurs peuvent être faites c’est évident, c’est d’ailleurs de ces erreurs que l’on peut avancer ! mais là… 50 articles maximum pour une boutique gratuite, ça ne ressemble à rien. Autant ne plus rien mettre de gratuit du tout, les choses seront plus claires, au lieu de laisser croire aux gens qu’ils pourront gagner de l’argent dans de telles conditions. Pour moi c’est de l’attrape nigaud. Du miroir aux alouettes qui a pris un coup dans l’aile.
    Mon sentiment aujourd’hui ? un bateau en pleine panade qui cherche à se raccrocher à tous ses marins pour ne pas couler. Or c’est le contraire qui devrait se passer. Les rôles sont inversés. Si les marins sont enserrés dans le bois, les cordages et le métal du navire, tout le monde coule forcément, plus personne ne peut agir.

    Des règles, un encadrement pour gérer au mieux, oui. Mais attention aux filins qui bloquent tout ! qui verrouillent tout.

    Et que dire de ceci, une question à laquelle personne ne m’a encore donné de réponse sur le blog de Zlio :

    “Et que faites-vous de tous ceux qui ont pris des noms de domaine pour leurs boutiques avant le 6 juillet ??? ils n’ont aucun avantage de prévu ceux-là ? ils devraient donc payer une deuxième fois pour un service qu’ils ont déjà (je parle en dehors des ajouts d’articles dans le Domaine Premium).

    Moi ça me choque.”

    J’aimerai bien une réponse…

  10. Salut jeremie

    Je pense que cette evolution etait inevitable, par contre je l’aurais fais à l’envers.
    une solution basique payante mais peu chère (1 Euro) et plus tu vends plus ton compte evolue.
    En effet la plupart des boutique ne sont pas entretenue donc elle te coute de l’argent et ne te raporte rien avec ce sys. toute les boutiques te raporte et l’invistissement pour un vendeur est insignifiant.
    Par contre à quand la vente d’article perso avec une marge inferieur a e.bay?
    @+

  11. Connaissez vous l’amusante fable de
    La Fontaine, qui nous met en garde contre l’orgueil et la vanité.

    La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf.

    Une grenouille vit un boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf,
    Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,
    Pour égaler l’animal en grosseur.
    Disant : ” Regardez bien ma soeur;
    Est-ce assez ? dites-moi; n’y suis-je point encore ?
    Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout.
    M’y voilà ?
    Vous n’en approchez point ”
    La chétive pécore.
    S’enfla si bien qu’elle creva.

    Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:
    Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
    Tout petit prince a des ambassadeurs,
    Tout marquis veut avoir des pages.

    Zlio en explosera

  12. Bonjour à tous,
    Je n’accepte pas cette “goutte additif”… qui fait déborder la vase.
    Tout le monde dit “Zlio est gratuit”, je réponds comme je l’ai déjà clamé à de nombreuses reprises : faux ! car Zlio se rémunère à la base sur 50% des coms perçues des marchands et nous reverse le reste. C’est valable aussi pour les pubs Adsense sur lesquelles Zlio perçoit une com.
    Alors rajouter un abonnement en plus, c’est ce que j’appelle “vouloir le beurre et l’argent du beurre”… et prendre le boutiquier pour une banque alors que les revenus générés ne couvrent pas les frais demandés pour la grande majorité des zlionautes.
    Zlio déclare avoir des dépenses de stockage mais pourquoi conserve-t-il ces milliers de boutiques abandonnées ? Pour conserver le prestige qu’il a créé + de 339 000 boutiques ? Je ne vois pas où est le prestige d’avoir un annuaire moribond rempli de boutiques fantômes…
    Pourquoi Zlio a-t-il poussé les zlionautes à créer jusqu’à 50 boutiques par membre : Le zlionaute a-t-il la possibilité de promouvoir 50 boutiques ? non, d’ailleurs nous voyons le résultat. Ma logique aurait été aussi de fermer la porte à des membres qui on le sait ne sont pas aptes du tout à créer des boutiques et de supprimer les boutiques non entretenues depuis plus de 6 mois après avoir mis en garde le zlionaute concerné. Mais Zlio a pensé gagner sur la quantité plutôt que sur la qualité… Zlio s’est sanctionné lui-même.
    Redresser la barre aurait été, selon ma logique, plutôt que faire payer, au contraire, de limiter le nombre de boutiques par exemple à 5 par zlionaute pour que chaque zlionaute soit pleinement investi dans ses boutiques et en fasse la promotion sérieusement évitant ainsi la propagation de boutiques inutiles, l’engorgement sur Google et “l’allergie à Zlio” des annuaires pour le référencent.
    A présent, le zlionaute est pris à la gorge… Il paie ou il part car on ne me fera jamais croire qu’une boutique avec 50 produits s’appelle une boutique.
    Nos boutiques actuelles restent telles qu’elles sont, dites-vous… Qu’en sera-t-il à la fin des soldes ? pour la plupart, elles deviendront caduques et vides puisque nous n’aurons aucune possibilité de réapprovisionner. J’ai acheté le module catégorie prémium qui remplit une catégorie avec 50 produits : j’en fait quoi maintenant ? J’ai également investi dans 16 noms de domaine. J’en fait quoi avec mes boutiques vides ?
    C’est ce que je considère “nous mettre le couteau sous la gorge et nous jeter dehors” après que nous ayions testé toutes les versions de boutiques, essuyé bug sur bug, travaillé avec un catalogue sans images, testé le social commerce avec des produits plus chers que nul par ailleurs sans engagement responsable de la part des fournisseurs etc.
    J’ai fait le choix de ne pas accepter cette formule payante et, par voie de conséquence, de fermer progressivement mes boutiques dès que le stock s’avèrera insuffisant pour une boutique digne de ce nom.
    Pour conclure, Zlio aura été, malgré tout, une expérience très passionnante, riche à tout point de vue, riche d’enseignement, et, sur ce point, je tiens à vous remercier Monsieur Berrebi. Ce que je sais, aujourd’hui, je le dois en partie à Zlio. Je vais continuer ma route mais l’étape Zlio me permet d’avancer. Merci encore.
    Cordialement.

  13. personnellement j’avais investi dans les catégories premium. 15 euros….. un + qui ne va plus me servir à grand chose maintenant……

  14. Bonjour Jeremie,

    Bon courage pour cette fonction additionnelle, je partage tout a fait ton avis sur le modèle payant. Cela est valable pour de très très nombreux sites web, et l’on parvient même à se demander comment des investisseurs peuvent encore faire confiance à certaines sociétés qui sont loin du seuil de rentabilité minimum. Cela dit je fais partie de ces entrepreneurs sur certains de es projets.
    Je pense que le web est une histoire de passion avant toute chose. Je tiens à te remercier pour zlio qui a été mon premir pas dans le web.
    Bravo et longue vie a Zlio

  15. Je suis tout à fait en accord avec le fond du problème.
    Autre exemple, Youtube est l’un des sites les plus visités et les plus populaires du web et pourtant l’un des moins rentable avec une facture journalière colossale rien qu’en frais de serveur….

    A méditer !

  16. Et moi pareil, j’ai acheté un nom de domaine pour Café Chocolat, je l’avais mise en vente directe et deux semaines après on retire le social commerce!!
    Là j’ai encaissé le coup, mais 50 produits par boutique c’est quoi quasiment vide et nous sommes pris pour des guignols par les clients.

    Ce que je n’apprécie pas du tout c’est être mis devant le fait accompli et pas un post sur le blog avant, bravo la communication.
    Zlio m’aura permis de rencontrer des gens supers et j’ai appris beaucoup.
    Maintenant je laisse venir et vais voir ailleurs….

  17. Bonjour ,la gratuité sur le web est certes un problème, pour les créateurs , il doit comme dans tout problème , sauf certains comme la quadrature du cercle , exister une solution ( je pense personnellement à certaines pistes car c’est un excellent exercice intellectuel) .
    Par contre dire que Zlio était un service gratuit est un peu artificiel !!!! Zlio est basé sur le partage des commissions . Zlio me fournit l’outil moi je fournis ma force de travail et les gains sont partagés . En 20 mois d’après un calcul approximatif j’ ai rapporté 300 € à Zlio ( commissions + adsence ) . Est ce suffisant pour payer le “loyer” de mes boutiques , je ne sais pas , je n’ ai pas les éléments , par contre je sais que si j’ avais du payer l’ abonnement , Zlio aurait gagné 500 € et moi presque rien , donc hors de question de m’ abonner .
    Alors je resterais en formule Basic , mais à 50 articles par boutique ( chiffre ridicule ) je sais par expérience que ça ne rapportera rien ni à moi , ni à Zlio, alors une solution existe une formule Basic à 10 boutiques et 1000 articles par boutique qui permettrait une réelle efficacité .
    Pour terminer , en décembre vous aviez publié un article sur ce blog ou vous vous plaigniez , à juste titre , du manque de politesse et de reconnaissance de certains Zlionautes par rapport à l’ équipe commerciale et technique de zlio , hors je constate que le changement de formule a été annoncé sans aucune explication sur le blog de zlio , sans aucun lien sur cet article ou vous exposez vos arguments , j’ ai du le trouver par moi-même .
    Alors que vous réclamiez une certaine correction envers votre équipe , je vous approuve à 100% mais faîtes preuve aussi de cette correction envers nous .
    Bien cordialement .
    patrick

  18. addenda

    Je viens de voir qu’il y a un lien sur le blog de zlio.
    1er cas , je ne l’ avais pas vu : toutes mes excuses pour ma dernière remarque .

    2eme cas , il a été rajouté : merci .
    patrick

  19. Bonjour à tous,

    Il y a d’autres modèles économique que l’abonnement ! Comme le dit CommerceClic, on ne peut se servir toujours au même endroit… Adsence taxé, commission sur vente, fonctionnalités payantes, abonnement au service… Aujourd’hui le boutiquier paie déjà le service par ces différents posts.

    388 000 boutiques qui doivent faire au moins 10 pages vues par jour représente 116 millions de PV par mois… N’y a t-il pas un potentiel intéressant ?

    Pourquoi zlio ne gère pas sa propre plateforme d’affiliation ? Trafic 100 % Cyber acheteur ? Je connais pas mal de sites qui seraient intéressés

    1 millions de VU par jour au moins, n’y a t-il pas un potentiel de base de données ? Avez vous déjà vue un eCommerce sans sa newsletter mensuel ? Sans son optin partenaire ? Vous pourriez posséder une base de données des plus qualifiées sur les centres d’intérêt et comportements d’achat du marché. Ca vaut de l’or !

    La fidélisation est une clé de la réussite d’un site Internet. Des exemples il y en a plus que le monstre Google qui fonctionne en mode gratuit. Dailymotion, allociné, marmiton, cuisineAZ, meteoCity, Jademedia, mediastay, elle, msn, pagesjeux, et un ensemble de site sur les passions et forums… sont des comptes que nous suivons sur la gestion du ROI site Internet et base de données. Ils n’ont jamais mis en question le fait de faire payer leur contenu ou leur hébergement d’articles ou vidéos.

    De mon point de vue même si je ne maitrise pas les coûts de votre structure, l’abonnement boutiquier est le choix de la “facilité”. J’ai besoin de X € pour vivre, X % de mes boutiquiers vont payer = De combien d’€ doit être mon abonnement mensuel.

    J’espère me tromper dans cette analyse qui me montre plus le coup de la dernière tentative. Y a t-il encore une R&D, un service commercial pour des nouveaux partenaires ?

    Je reste à votre disposition pour toutes infos complémentaires et je vous souhaite bonne continuation sur ZLio et vos 14 autres StartUp

    Bien à vous

  20. Je suis partagée. Je comprends la raison de jérémie de faire ainsi pour sauvegarder son entreprise. Personnellement cela fait plus d’un an que je suis inscrite sur zlio et mes revenus n’ont jamais dépassé 10 euros. j’ai passé des heures dessus sans grand succès. Je reconnais ne pas etre comme la plupart d’entre vous des pro de l’internet. j’ai bien voulu apprendre mais je ne suis pas autodidacte et je n’ai trouvé personne pour m’apprendre à pêcher. je ne peux donc pas me permettre de prendre d’investir sur ce que je n’ai pas gagné. Pourtant si j’avais réussi à générer suffisamment de fond pour m’inscrire à l’une des offres je l’auurai fait volontier. je veux bien entrer en contact avec les pros qui réussissent à gagner 13000 euros via zlio. pour moi c’est un rêve presqu’irréalisable. Alors si c’est vrai je veux bien savoir pas à pas comment. Soyez généreuux et montrez moi. Je veux bien que zlio me change de parrain pour vous faire profitez de ce que vous m’aurez appris.

  21. Bonjour
    @ Patrick « Alors je resterais en formule Basic, mais à 50 articles par boutique (chiffre ridicule) je sais par expérience que ça ne rapportera rien ni à moi, ni à Zlio »
    Et c’est bien sur cette ridicule proposition que Zlio se base pour nous faire prendre un abonnement. Ta proposition de 10 boutiques (au lieu de 50) et 1000 produits nous ferait rester comme avant, et Zlio n’y trouverait pas son compte.
    Zlio pense que les accros a leur concept vont céder pour ne pas perdre tout le travail fourni depuis plusieurs années.
    Zlio, là aussi a fait une erreur de jugement, car beaucoup sont déjà partis ou laissent, comme moi, leur boutique « en vacance »
    Bernadette

  22. Bonjour,

    Je comprends très bien votre position, je ne surenchérirerais pas sur les propos précédents des zlionautes, ayant moi même vécu parfois avec déception certaines aventures.
    Le fait est là : il faut payer
    Mais ce qui me ferais plaisir serais d’avoir une réponse à mes mails du 9 et 10 juillet et commentaires postés sur ZLIO toujours pas validés à ce jour
    Pour info je demandais simplement si il serait possible de payer par paypal comme pour les autres modules…
    De plus le nom de domaine n’est valable que pour une boutique mais est ce un par mois si je choisis le paiement mensuel ?
    L’engagement serait interressant si nous avions la possibilité de payer en mensualisation et non tout en une seule fois car en aucun cas nous ne sommes maitre de vos décisions ( ex arret des produits à vendre dans nos boutiques … )

    Merci de vos réponses…

  23. Personnellement j’aurais plutôt limité l’abonnement basic à 1 seule boutique mais avec plus de produits (au moins 200) pour que le zlionaute puisse créer une boutique performante gratuitement. Ensuite si la boutique fonctionne le zlionaute souhaitant créer d’autres boutiques pour multiplier ses gains devra passer par l’abonnement payant…

  24. @Yoja team : une boutique mais avec 999 produits comme avant ce serait une très bonne idée et comme tu dis, si cela marche pourquoi pas s’abonner pour pouvoir en faire d’autres.
    Bernadette

  25. Bonjour,

    Je pense aussi comme Yoja Team .
    Faire le choix de la qualité plutôt que de la quantité, eut été sans doute beaucoup plus judicieux, moins couteux à gérer, et plus rentable.
    Aujourd’hui,il y a toujours sur le net, un nombre incalculable de “sites Zlio” qui n’ont de boutique , que le nom

    Il faut redonner à zlio une image de sérieux, et faire un grand ménage et chacun s’y retrouvera

    Un moins grand nombre de boutiques performantes vaudrait mieux que plusieurs dizaines de milliers qui ne génèrent rien

    Cordialement

    Nichrisda

  26. Bonjour à tous,

    Merci pour vos commentaires !

    Je vais répondre à vos remarques dans les prochains jours !

    Jeremie

  27. Bonjour à tous,

    J’ai laissé un peu de temps passer avant de vous répondre…car, il est difficile de discuter sous le coup de la colère. Oui, nous comprenons vos réactions, oui nous n’avons pas communiqué. Mais franchement, qu’est ce que ça aurait changé ? Nous aurions eu les mêmes discussions juste à ce moment là.

    Pourquoi est ce que nous ne permettons pas 1 boutique avec 200 produits comme certains d’entre vous le recommandent ? Tout simplement, parce que si c’est le cas, les membres ouvriront plusieurs comptes..autant de comptes que de boutiques.

    Si vous êtes dans un cas particulier et avez acheté un domaine avant le lancement des packs, nous vous rappelons que le domaine peut être utilisé sur n’importe quelle plateforme si vous ne souhaitez pas continuer de travailler avec Zlio.
    Personne ne vous oblige à rester et nous préférons avoir quelques centaines de membres motivés et prêt à s’investir réellement et financièrement dans le projet plutôt que 100000 qui ne génére aucun revenus et rale en permanence à chaque micro bug qui peut apparaitre.
    Vous ne pouvez pas imaginer le nombre d’emails que nous pouvons recevoir de certains membres nous reprochant tout comme si nous étions une administration publique qui se devait d’apporter un service à tous les citoyens.

    Zlio est une entreprise. et vous avez le libre choix d’utiliser ou non le service. Des dizaines de milliers de membres continuent à passer des heures sur le service tous les mois…et ne perdent pas une seconde à revendiquer de quelconque droits sur des forums qui tournent en rond. 90% des membres qui réussissent sur Zlio vous sont inconnus et ne sont même pas venu mettre un commentaire lorsque nous avons lancé nos offres premium. Ils ont juste pris un abonnement et continuent à améliorer leurs boutiques en ayant accès de manière illimitée à tous nos outils!

    Certains nous reprochent de prendre à la fois une partie des commissions (35% pour info) et prendre un abonnement. A la différence des membres, nous avons bcp de frais réels et aujourd’hui, les revenus générés par l’ensemble des boutiques ne sont pas suffisants. De plus, nous souhaitons réellement un investissement réel de la part de nos membres. Toute entreprise se créé avec un minuscule investissement…Nous considérons l’abonnement de Zlio comme minuscule. Vous ne trouverez aucun autre service en ligne vous permettant de générer des revenus comme Zlio en ligne sans la moindre dépense.

    Nous remarquons aussi que ceux qui ne souhaitent pas participer au fonctionnement du service sont ceux dont les boutiques sont les moins performantes… Notre objectif est donc atteint. Nous souhaitons gérer un ensemble de boutiques ultra performantes.

    Aux Etats Unis, une grande partie des services sont en passe de devenir payants ou le sont déjà…Nous avons donc pris un peu d’avance sur ce qui deviendra une tendance générale.

    Nous avons pris note de vos réactions et nous réflechissons actuellement à plusieurs sujets
    1. Désactiver un grand nombre de boutiques non performantes (nous le faisons déjà mais faire ça de manière plus massives)
    2. Permettre la mise en vente de ses propres produits. Nous travaillons très sérieusement sur la question et espérons pouvoir apporter une solution d’ici quelques semaines.

    PS: Dailymotion n’est pas du tout rentable comme l’affirme l’un des commentaires. C’est l’un des plus grands gouffres financiers de la neteconomie française.

  28. Bonjour,

    J’ai l’impression que les projets peu viables que l’on voyait en 2000 sont moins fréquents aujourd’hui.

    Le marché s’est épuré…

    Pierre.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.