Interview de Jeremy Fain: PDG de Verteego, le Business Object du Développement Durable

Jan 29

Aujourd’hui, je voulais vous présenter Verteego dont je suis l’un des modestes actionnaires. Jeremy Fain, en plus d’avoir un prénom fantastique, est le fondateur du blog collaboratif Tech IT Easy, un blog anglophone impressionnant de par ces analyses sur plusieurs sujets dans le monde de l’IT.

Jeremy nous expliquera dans cette interview ce qu’est Verteego, comment lui est venu cette idée ainsi que son parcours !

Interview
Peux tu te présenter ?

Je m’appelle Jeremy Fain, j’ai 26 ans. J’ai cofondé Verteego. Je m’occupe en particulier du marketing, du back-office & des ventes.

Qu’est ce que Verteego?

Verteego est une startup qui se consacre à l’édition et la commercialisation de solutions de développement durables pour les entreprises.

C’est-à-dire qu’en gros, on aide les entreprises à valoriser leurs bonnes pratiques sociales et environnementales auprès de l’extérieur.

A ce jour, Verteego commercialise 2 services, accessibles par abonnement:

Verteego Report (http://www.verteego.com) dédié à la création et la publication par les PME-PMI de leur rapport de développement durable; et

Verteego Carbon, (http://www.verteegocarbon.com) logiciel de réalisation de son Bilan Carbone ADEME sur Internet à destination des consultants habilités Bilan Carbone et des directions Environnement des grands comptes.

Verteego, ce sont aussi et avant tout 7 personnes passionnées & enthousiastes qui souhaitent permettre aux organisations d’être autonomes dans leur appropriation du développement durable grâce à des outils simples, abordables, et efficaces.

Verteego est labellisée OSEO Innovation, incubée par Agoranov, lauréate de Scientipôle-Initiative, membre du réseau Durapôle et du cluster Optics Valley, et surtout organizational stakeholder de la Global Reporting Initiative, un groupe de travail créé par l’ONU et qui réfléchit à des batteries d’indicateurs de développement durable pertinentes pour les entreprises – réflexions que nous intégrons pleinement à nos services en ligne.

A qui t’adresses tu?

Verteego Report (http://www.verteego.com) s’adresse clairement aux PME-PMI. On permet aux PME de réduire leur déficit de compétitivité face aux grands groupes qui ont les moyens de faire faire chaque anné un pavé sur leur développement durable. Grâce à Verteego Report, les PME communiquent leurs bonnes pratiques et mettent en valeur leurs atouts.

Elles peuvent aussi utiliser leur rapport comme outil de communication auprès de leurs actionnaires, de plus en plus sensibles à la responsabilité sociétale, et de leurs donneurs d’ordres – c’est-à-dire que les PME-PMI annexent leur rapport de développement durable à leurs réponses à des appels d’offres, publics ou privés.

Ce qui leur permet de remporter plus d’affaires et de développer de nouveaux marchés. Verteego Report est également un outil de référencement web car les rapports sont accessibles publiquement sur une adresse Internet personnalisée contenant un lien vers le site de l’entreprise. Par exemple celui de Zlio: http://www.verteego.com/report/zlio

Quant à Verteego Carbon (http://www.verteegocarbon.com), il s’agit avant tout d’un outil destiné aux grands comptes industriels multisites, aux collectivités publiques, et aux consultants habilités Bilan Carbone ou autres bureaux d’études en environnement. Mais on reçoit de plus en plus d’appels entrants de PME – PMI souhaitant réaliser elles aussi leur Bilan Carbone, car faire son Bilan Carbone permet de mieux comprendre ses processus pour les rationaliser, et minimiser son risque et ses dépendances énergétiques en réduisant ses émissions de CO2 et de manière générale son empreinte écologique.

Quel est le business model de la plateforme?

Verteego.com fonctionne sur le modèle des abonnements freemium: toutes les entreprises peuvent gratuitement se créer un compte illimité dans le temps et en nombre d’utilisateurs, mais limité dans les thèmes que contiendra leur rapport de développement durable. Pour les entreprises qui upgradent leur compte à la version payante et qui donc ont accès aux 56 thèmes du rapport (au lieu de 5 thèmes en version gratuite) et à du support personnalisé par email, le coût est modique (EUR 29,99/mois).

Verteego Carbon
est un service payant, dont l’abonnement pour un an (6 mois au maximum pour la collecte, puis 6 mois de conservation des données) coûte EUR 500 / mois / site physique (sachant qu’un site physique équivaut grosso modo à un compteur d’électricité).

Es tu a la recherche de partenaires?

Oui, Verteego recherche des partenaires: notamment des grands comptes industriels cherchant à mettre en place des politiques d’achats responsables (intégration dans la sélection des fournisseurs de critères de responsabilité environnementale & sociale en sus des traditionnels qualité, coûts et délais), des collectivités qui souhaitent outiller les PME-PMI de leur territoire avec des systèmes de management de leur développement durable, et enfin des fonds d’investissement (LBO, capital-risque, OPCVM,…) qui, face à la crise, souhaitent intégrer une démarche d’investissement socialement responsable (ISR) dans leur sélection de sociétés et la gestion de leur portefeuille.

Comment es tu venu a travailler sur ce projet?

Je viens du web, qui est une passion, et avais toujours eu une sensibilité “écolo”, mais pas purement environnementaliste: je pense qu’il est impensable dedissocier les préoccupations environnementales (lutte contre les changements climatiques) de leurs conséquences sociales (inégalités croissantes), sociétales (réfugiés climatiques), ou en termes d’innovation (la hausse des prix du pétrole, que je regrette, avait poussé à plus d’inventivité) et de gouvernance et transparence.

Je pense aussi être un entrepreneur dans l’âme, c’est quasi-génétique: personne n’est salarié dans ma famille, même si ce sont principalement des professions libérales. Donc la question n’était pas ‘allais-je créer une entreprise’ mais ‘quand’, ‘où’ et ‘quoi’.

Ensuite, et c’est peut-être le point le plus important, j’ai pu constater que le fait que beaucoup d’entreprises faisaient du développement durable mais qu’au contraire des grands groupes qui ont les moyens, elles ne le communiquaient pas. “Faire du développement durable”, c’est tout aussi bien respecter ses employés et partenaires en affaires que mettre en oeuvre des actions de réduction de son impact environnemental. Avec mes associés, nous avons trouvé dommage que les PME n’aient pas d’outil de communication abordable efficace, comme peut l’être Verteego Report ;), pour dire tout haut ce qu’elles font de bien tout bas.

Enfin, pour les chefs d’entreprise et leurs collaborateurs qui entendent parler toute la journée de développement durable mais qui ne savent pas par où prendre le problème, nous avons aussi conçu Verteego Report pour les sensibiliser à ces problématiques, leur offrir un cadre de prise de conscience des enjeux qui concernent leurs activités, et d’amélioration de leur performance développement durable.

Quant à Verteego Carbon, on a tout simplement eu beaucoup de demande de la part de grands comptes pour un tel service. Donc on l’a développé et commercialisé, et ça marché très bien!

Est que ton parcours en tant qu’élève d’HEC t’est utile?

Alors, j’ai été diplômé d’HEC en juillet 2007, mais j’avais quitté de facto le campus en juin 2005 avant de partir en année de césure à l’étranger, puis de faire ma majeure en informatique & télécommunications sur les bancs des ingénieurs de Centrale Paris.
Il est clair que j’ai appris plein de trucs utiles à HEC, qui est une excellente école sur un campus où l’on s’amuse bien tout en se forgeant une bonne culture générale des sciences de gestion.

Mais quand on est entrepreneur, finalement, ce n’est pas tant le diplôme ou les études qui comptent que le culot, la capacité à prendre du recul tout en étant dans le feu de l’action, la volonté de répondre au mieux aux besoins des clients – et ça, ça ne s’apprend nulle part.

J’ai même envie de dire qu’un diplôme, quelqu’il soit, c’est de “l’inertie acquise” – l’expression est de Paul Valéry je crois – et que l’inertie est par définition contre-productive pour un entrepreneur.

Par contre, il est évident qu’un diplôme sert à rassurer ses clients et son banquier, comme ça peut rassurer sa belle mère, mais ce n’est évidemment pas une fin en soi et ne garantit rien dans la réussite d’une aventure, au contraire de la volonté réussir et de la qualité d’un positionnement, d’une équipe, et d’un service. C’est a fortiori encore plus vrai quand on parle de web et de développement durable qui sont deux continents nouveaux à part entière.

Qui sont tes collaborateurs?

Ca me fait plaisir que tu me poses cette question, car sinon, je t’en aurais de toutes façons parlé. Mon plus grand plaisir depuis le début de l’aventure Verteego, au-delà même de satisfaire les centaines d’entreprises qui utilisent nos services au quotidien et d’acquérir chaque jour de nouveaux clients et utilisateurs, c’est d’aller au bureau tous les jours et de travailler avec mon équipe.

Concrètement, nous sommes trois à être à l’origine de Verteego: Rupert Schiessl, autrichien, HEC aussi, ayant réalisé sa majeure à Télécom Paris, qui gère l’équipe de développement des produits et toutes les questions d’interface et ergonomie; et Damien Arbault, ingénieur chimiste spécialisé dans la comptabilité environnementale, qui conçoit et modélise nos méthodologies d’évaluation et de calcul de la performance développement durable – méthodologies que l’on intègre dans nos produits.

Depuis l’été 2007, les fondateurs ont eu le plaisir d’accueillir des Verteegeeks très brillants, Vianney, Ben et Keenan notamment, venus renforcer l’équipe de développeurs web comme le bureau d’étude. Je peux te dire que rares sont les candidats qui viennent en entretien au bureau qui ne nous disent pas qu’ils ont rarement vu dans une boite une aussi bonne ambiance de travail.

L’avenir de Verteego c’est quoi?

Pas facile comme question. L’avenir de Verteego, c’est des centaines de millions d’entreprises de toutes tailles qui utilisent Verteego Carbon (http://www.verteegocarbon.com) pour calculer leurs émissions de CO2 et réduire par la suite leur empreinte carbone, et qui communiquent sur Verteego Report (http://www.verteego.com) ce qu’elles font de bien en termes de responsabilité environnementale et sociale.

J’invite d’ailleurs tes lecteurs à créer leur compte gratuit et publier leur rapport de développement durable sur une adresse Internet personnalisée de type http://www.verteego.com/report/votreEntreprise à partir du lien suivant: http://www.verteego.com/signup

3 comments

  1. Jérémie /

    je connaissais pas, ça à l’air très intéressant en terme de perspectives de croissance en tout cas!
    Super idée, bonne chance !

  2. Belle interview !

    Bravo à Jeremy, Rupert & co, continuez sur votre lancée !

  3. Merci Tom! A quand un rapport de développement durable pour Converteo?

Leave a Reply