Les journalistes doivent être plus rigoureux en commentant un conflit !

Jan 11

Tout le monde est d’accord pour affirmer que le conflit Gaza/Israel se passe autant dans les médias que sur le terrain.

Alors que certains journaux comme LeMonde ont un parti pris évident depuis des décennies, beaucoup d’autres sources sont plus neutres.

Evidemment, il est toujours plus sympa de montrer des quartiers détruits de Gaza et des cadavres au sol (surtout que les télés arabes telles qu’AlJazeera fournissent des vidéos toutes prêtes) que des roquettes qui tombent un peu partout en Israel sur des villes et qui font…Dieu merci…beaucoup moins de victimes. Le Hamas le sait et ses partisans se font un plaisir de montrer encore et encore des photos de corps comme ils l’ont fait lors de la derniere guerre du Liban.

Je ne vais pas traiter de ce sujet car Israel n’aime pas montrer ses morts en public. Cela fait partie du respect minimum que l’on peut accorder à leur repos. Le Hamas et tous les militants propalestiniens écervelés continueront à ressortir des images au lieu de fournir des arguments concrets sur la manière dont ce conflit peut s’arréter ou aurait pu ne pas démarrer.

Petite analyse désormais sur la rigueur des journalistes:
Je lisais un article il y a quelques minutes sur le site de LCI.fr , site que je considére largement comme neutre.

L’URL de l’article indique que le titre de l’article devrait être “Le Hamas rejette toute trêve sous le feu”.

http://tf1.lci.fr/infos/monde/moyen-orient/0,,4222255,00-le-hamas-rejette-toute-treve-sous-le-feu-.html

L’article toutefois a comme titre ici : Les soldats israéliens sont dans Gaza Ville

On va essayer de dire que le titre a peut être changé en derniere minute lorsque la derniere nouvelle est tombée mais vous conviendrez que cela change beaucoup l’angle de l’article. Je n’ai pas retrouvé d’article ayant comme titre le rejet de la trêve par le Hamas sur le site.

Ensuite, en bas de l’article, on peut lire cela

J’ai rajouté les fleches. On y voit donc comme sous-titre qu’Israel est opposé à un déploiement international. Cette information m’a paru bizarre. J’ai donc lu tout le reste de l’article.

On y lit en dessous clairement que le Hamas a rejeté ce déploiement et qu’Israel juge qu’une force internationale serait imcapable d’empécher la contrebande d’armes.
Israel affirme que personne n’a demandé le déploiement d’une telle force (qui je pense serait tout à l’avantage d’Israel) mais affirlme que l’Egypte considérerait cela comme une atteinte à sa souveraineté.

Revenons au titre donc. Israel est elle vraiment OPPOSE à un déploiement international ?

Non, ce n’est pas ce qui est écrit dans l’article en dessous.

Le Hamas est il vraiment opposé à ce déploiement ? Oui, clairement ! et l’Egypte aussi.

Le titre aurait donc du être “Le Hamas et l’Egypte opposé à un déploiement international” mais non, c’est Israel que l’on a choisi.

J’imagine un gentil monsieur lisant que les titres et sous titres de l’article (comme 80% d’entre nous) et ce gentil monsieur affirmera qu’Israel est un pays ne voulant aucune solution.

Evidemment, je ne pense pas du tout que tout cela a été fait de manière intentionné par le journaliste anonyme ayant écrit l’article mais le but de ce billet est juste de demander plus de rigueurs aux journalistes commentant le conflit. Vous êtes en train de jouer avec du feu et votre responsabilité peut être très grande sur la suite des événements. Même si certains comme France2 vont aller avouer leur erreur (cela ne leur arrive pas souvent), le mal est sans doute déjà fait en cas de bavures ou mots mal placés.

Journaliste peut être un très noble métier si l’on sait contrôler sa plume et peser chacun de ses mots.

3 comments

  1. Salut Jeremie,
    Le fait qu’Israel ne soit pas hostile à un déploiement de moniteurs internationaux est encouragant, mais il faut voir que c’est un revirement à 180 degré de ce qui à toujours été la volonté du gouvernement Israelien. J’irai même plus loin en disant que cela arrange les affaires d’Israel que les autres protagonistes du conflit, soient pour la premiere fois peut être contre un déploiement.

  2. ça n’existe pas de journaliste neutre tous rajoute leur avis meme si on le ressent pas directement

  3. Etre journaliste (et plus encore, de guerre) est un noble métier en effet mais faut-il encore que l’on te laisse le droit de l’exercer librement et sans contraintes ni violences.

    Dans bien des pays, ce droit t’es renié par des trafiquants de drogue (mexique), la dictature (syrie) ou ailleurs encore, par des militaires qui ne souhaitent pas qu’un conflit soit reporté au monde de manière plus neutre qu’eux ne le font (faire) : http://www.tv5.org/TV5Site/info/communiques-de-presse-article.php?NPID=FR210762

Leave a Reply