En garde à vue à cause d’une claque ?????

Feb 01

Je viens de lire cet article sur TF1.fr qui parle d’un professeur qui est en garde à vue car il aurait giflé l’un de ses élèves.
Evidemment, cet élève était très sage et discipliné. Il avait juste traité son prof de “connard”.

Ce genre d’affaire me rend dingue… Il est clair que frapper un enfant n’est pas permis mais on peut se demander si ce qui lui arrive n’est pas disproportionné. Vous imaginez la tête de cet ado qui se retrouve à la maison sans aucun problème et qui se dit “ben voilà, faut pas m’embéter, il fallait pas me frapper”.

J’imagine ce que fera cet ado l’année prochaine ? Il crachera sur son prof ?

J’ai été moi même victime d’une agression en 96. Un “ado” était venu vers moi et m’a demandé mes sous. J’avais continué à marcher me sentant protéger par les DIZAINES de personnes qui m’entouraient (dont un vigile du macdo du coin) mais cela n’a rien changé, il est venu  vers moi et m’a donné un coup de boule d’une puissance incroyable…(personne n’a bougé bien sûr). Crédule, j’avais appelé la police mais alors que l’on faisait le tour du quartier pour essayer de le retrouver avec eux, ceux ci m’ont laché “de toutes façons, on pourra pas l’embarquer pour un coup de boule….et en plus, on n’a pas de place dans nos prisons”…

Vous avez raisons messieurs, embarquez les profs à leur place…

J’essaie d’imaginer ce qui serait arrivé si cet ado avait traité un policier de “connard”…J’hésite entre le coup de matraque ou la garde à vue de 48h ? et vous ?

14 comments

  1. C’est pas acceptable, mais ça ne m’étonne pas, ce n’est pas nouveau.

    En gros, si un voyou te fais des misères et que par malheur tu te défend et lui brise les jambes, c’est toi qui va en taule.

    La procédure c’est : laisse toi voler/tabasser etc …, porte plainte et si jamais on le trouve, on pourra éventuellement faire quelque chose. Ou pas.

  2. Je trouve ça aussi complétement abérrant.

    Y en a marre de cette société où on peut plus réagir face à un ado et le remettre en place quand c’est nécessaire.
    Nos parents se prenaient des coups de régle sur les doigts… et ils n’en sont par mort.

  3. Tout à fait d’accord! Une claque ne fait pas de mal! Quand on voit le comportement des ados de plus en plus inacceptable ça fait peur. Ils cherchent les limites des adultes et savent qu’on ne peut rien leur dire ou faire!

    Le problème vient aussi de l’éducation que donnent les parents aux enfants. Ils ont de moins en moins de limites et sont “laché” dans la nature de plus en plus tot! (internet et les mobiles en sont pour beaucoup aussi je pense)

    Nos parents (et pour moi grands parents) n’ont c’est sur pas eu la même éducation et ne se seraient jamais permis ce genre de comportement et comme dit jean dimitri … ils n’en sont pas mort, bien au contraire.

    Merci jérémy de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas! ;)

  4. c’est surtout le comportement du chef d’établissement qui est grave. Le chef d’établissement est responsable en principe de la protection des enseignants, et là non seulement ils ne les protègent pas, mais porte plainte contre le prof, et en plus le mettent en congé maladie d’office et le finir probablement par le mettre en maladie pendant des années.

    Il y a un vrai problème de manque de formation et d’incompétence des chefs d’établissement.

  5. Hello,

    “de toutes façons, on pourra pas l’embarquer pour un coup de boule”

    Il m’est arrivé la même chose, mais dans notre cas, le papa est gendarme.. ..alors forcément on passe le prof en correctionnel !

    Bonne journée !

  6. Ce qui t’es arrivé est triste et grave mais n’a aucun rapport avec le sujet précédent. La description complète des faits montre clairement une provocation du professeurs, à laquelle l’élève n’aurait jamais dû répondre par une insulte. Mais une fois cela fait, l’éducation nationale prévoit de sanctions claires pour ce genre de cas et interdit formellement de frapper ses élèves.

    La suite est disproportionnée mais arrêtons de le faire passer pour un ange et de tout remettre sur l’élève qui a commi une erreur.

  7. Même si dans l’aboslu je suis d’accord, il faut quand prendre en compte le contexte.

    A lire aussi sur libé : http://www.liberation.fr/actualite/societe/307385.FR.php

    Je cite : “Le prof est placé en garde à vue à la mi-journée. Un alcootest est pratiqué, positif. Il reconnait qu’il a des problèmes et qu’il veut se soigner.”

    En même temps, je me desole que les enseignants n’rrivent plus a avoir d’autorité sur les enfanst… souvent parce qu’ils ne sont pas soutenus par les parents eux même (au contraire)

  8. “J’essaie d’imaginer ce qui serait arrivé si cet ado avait traité un policier de “connard”…J’hésite entre le coup de matraque ou la garde à vue de 48h ? et vous ?”

    Hélas, rien de tel, son père est justement policier et c’est pour cela que cela prend une telle ampleur. Je trouve cela encore plus grave, car comme tu le signale, nous, lorsque que l’on a un probleme de ce type, ils s’en f….ent. En revanche, lorsque leurs enfant sont touchés, là on sort l’artillerie lourde et ca c’est encore plus inadmissible.

  9. Denioo /

    Juste de passage sur ce blog et cet artible est plus que limite..

    Avant de parler et de juger, surtout en partant d’un article de TF1, il faut connaitre les conditions dans lesquelles cela c’est passé..

    L’éléve n’a pas insulté le prof de prime à bords. En cours le professeur a renversé les affaires sur la table de l’éléve sans raison valable, ensuite l’altercation et devant la réaction agressive du professeur et de dépis l’éléve lui a dit à bout de nerf “connard” c’est ensuite qu’il s’est fait giflé..

    Lisez l’article ce n’est pas fini, le pére de l’éléve arrive en gendarme et demande des explication, normal, il va porter plainte pour violence sur un mineur ce qui est tout à fait justifié. Devant le tribunal le prof dira qu’il est “un peu maniac” et “autoritaire”.. Etant encore étudiant an BAC+5 je me rappel de mon lycée et de mon collége..

    On ne doit jamais traité un enseignant de connard, c’est vrai, mais en retour un enseignant ne doit sous aucun prétextes frapper un éléve.. On est d’accords d’habitude c’est le prof qui est victime, et dans la majorité des cas c’est comme ça, sauf qu’ici le prof a commis une grave erreur. Révoqué. Normal..

    Ne victimisez pas les profs trop vite, de plus l’éléve s’est quand même fait renvoyé 3 jours de son établissement et a eu la punition adéquate..

    Je trouve scandaleux ces préjugés, victimiser tout de suite la cible la plus évidante sans chercher plus d’infos..

    Vraiment pitoyable…

  10. Je suis assez d’accord avec toi.énorm
    J’ai un ami qui c’est fait agresser avec un couteau dans le rue(avec plein de témoin) par deux personne.
    Le gars essaye de lui planter le couteau dans le ventre.
    Mon ami sort un couteau qu’il avait(il habite à la campagne) et riposte.

    Il ce trouve que le lame de son couteau était plus grande de 5cm que celle de son agresseur, du coup c’est lui qui a manger.
    Alors que si il n’aurait rien fait il ce serait peut être mort. Sous prétexte que le riposte doit être proportionné.

    De même, si un prof intervient dans le rue, hors de l’exercice de ses fonctions par qu’une vielle dame ce fait agresser et qu’il décoche un crochet à un des agresseur il est en tord par que sa profession l’interdit de faire ça(enfin qqch comme ça ). Il a des circonstance aggravante.

    Je trouve ça nul.
    C’est l’arroseur arroser !

  11. J’ai été élevé de la manier fort si on veut, a la punition corporel et tout le tatoin.

    Je m’en porte pas plus mal, meme ca forge le caractere. Se sont des enfants certe, mais une claque qu’es que s’est?

    Ou sont les limite de l’éducation.

    Une claque ca fait circuler le sang, et puis ca fait réfléchir!

  12. ca m’etonne que tu prennes des raccourcis,même si au fond tu as vraiment raison et que le prof ne méritait pas ça des coups de boule j’en ai pris et pas qu’un seul j’ai été moi aussi pion plusieurs années, mais je garde à l’esprit surtout que les problèmes sont bien plus profonds qu’un “connard” et d’une claque et que plutôt que de juger, ,il faut construire et comprendre

  13. ce matin sur France Inter, c’est un inspecteur académique qui giflait un parent…
    apparemment, le non respect de l’intégrité d’autrui est perdu à tous les étages.
    Respecter pour se faire respecter est aussi une dimension importante.

    Souvenons nous des profs méprisants et de l’estime que nous leur portions.
    Ce sont les gardes fous qui ont sauté : le respect hierarchique, aux aînés, aux autorités…

    C’est le pensant obscur de l’horizontalité….les légitimités doivent être fortes et crédibles.

    Non ?

  14. A CRAMETZ, Lille /

    D’ACCORD AVEC TOI ! :

    “C’est surtout le comportement du chef d’établissement qui est grave. Le chef d’établissement est responsable en principe de la protection des enseignants, et là non seulement ils ne les protègent pas, mais porte plainte contre le prof, et en plus le mettent en congé maladie d’office et le finir probablement par le mettre en maladie pendant des années.

    Il y a un vrai problème de manque de formation et d’incompétence des chefs d’établissement.”

    D’ACCORD AVEC TOI !

Trackbacks/Pingbacks

  1. BLoCKWeB.oRG » Blog Archive » Révoltant - [...] On en parle aussi ici [...]

Leave a Reply